mardi 27 octobre 2020
A VOIR

|

Journée défense et citoyenneté : des blessés de guerre racontent leur histoire

Publié le

À la base navale de Papeete, le centre du service national a organisé une journée défense et citoyenneté, sur le thème du handicap. Les participants ont été sensibilisés au handicap en plus de s’informer sur leurs droits et devoirs. Pour se faire, deux blessés de guerre sont venus raconter leur histoire.

Publié le 05/12/2019 à 10:15 - Mise à jour le 05/12/2019 à 11:26
Lecture < 1 min.

À la base navale de Papeete, le centre du service national a organisé une journée défense et citoyenneté, sur le thème du handicap. Les participants ont été sensibilisés au handicap en plus de s’informer sur leurs droits et devoirs. Pour se faire, deux blessés de guerre sont venus raconter leur histoire.

Pour la journée défense et citoyenneté (JDC) de 46 jeunes mercredi 4 décembre, le caporal-chef Petero Teriitaumihau de l’armée de terre, et Michel Gay, tous deux blessés de guerre, sont venus sensibiliser les jeunes. « Ce sont des témoignages importants, surtout pour nous qui sommes jeunes et qui pensons intégrer l’armée » dit une lycéenne.

Michel Gay a 77 ans. Il s’est retrouvé en fauteuil roulant après une chute en hélicoptère pendant la guerre d’Algérie où il officiait comme infirmier anesthésiste. Le caporal-chef Petero Teriitaumihau est lui atteint d’un syndrome post-traumatique suite aux atrocités dont il a été témoin. Leur témoignage aujourd’hui est une thérapie pour ces hommes marqués par la guerre. « J’étais isolé à la maison, je ne travaillais plus. J’étais toujours militaire, mais en congé longue maladie, jusqu’à aujourd’hui. Le fait de sortir, de témoigner, cela me permet de voir du monde » confie Petero. « On peut arriver à surmonter tout cela, à se réadapter, à reconstruire sa vie » rassure Michel Gay, président de l’association polynésienne des travailleurs handicapés.

À la fin de la journée, les jeunes repartent avec leur certificat de participation à la journée de la défense et de la citoyenneté, mais surtout avec un nouveau regard sur le handicap.

infos coronavirus

La pollution atmosphérique pourrait augmenter la mortalité par Covid-19 de 15%

Une exposition à long terme à la pollution de l'air ambiant pourrait entraîner un risque accru de mourir du Covid-19, d'environ 15% en moyenne dans le monde, selon une étude internationale publiée mardi.

Covid-19 : Les communes des îles du Vent, relais de lutte face à l’épidémie

Ce matin, à la présidence, les représentants communaux étaient conviés à participer à un séminaire d’information. Les échanges ont porté sur le contexte sanitaire actuel et les outils disponibles pour les élus.