dimanche 18 avril 2021
A VOIR

|

Inauguration de l’Institut médico professionnel de Taravao

Publié le

La ministre de la Famille et des solidarités, Isabelle Sachet, et la ministre de la Modernisation de l’administration, Tea Frogier ont participé jeudi matin, à l’inauguration officielle de l’IMPRO (Institut médico-professionnel) de Taravao, accompagnées de la déléguée interministérielle au handicap, Sylvia Berteil, de représentants de l’Assemblée de la Polynésie et de la commune.

Publié le 06/12/2019 à 11:46 - Mise à jour le 06/12/2019 à 11:50
Lecture 2 minutes

La ministre de la Famille et des solidarités, Isabelle Sachet, et la ministre de la Modernisation de l’administration, Tea Frogier ont participé jeudi matin, à l’inauguration officielle de l’IMPRO (Institut médico-professionnel) de Taravao, accompagnées de la déléguée interministérielle au handicap, Sylvia Berteil, de représentants de l’Assemblée de la Polynésie et de la commune.

Cette inauguration, organisée également à l’occasion des 30 ans de l’IIME (Institut d’insertion médico-éducatif), s’est déroulée au son d’un mave, suivi de otea, orero, aparima, himene tarava et haka, présentés par les jeunes des 3 IIME de Pirae, Taravao et Paea, dans le cadre de leurs projets pédagogiques.

À l’occasion de son discours, la ministre a salué la richesse des projets portés par les équipes pédagogiques des trois centres à travers deux axes : la préservation de l’environnement, incluant l’aire marine protégée de Teahupoo, et l’ancrage dans la culture polynésienne en associant les familles dans le cadre d’échanges sur les savoirs traditionnels. « Ensemble, vous participez assurément à la préparation à la vie citoyenne et au partage de connaissances ancestrales nécessaires au bon développement de la jeunesse de notre Pays », a déclaré la ministre.

(Crédit photo : Présidence de la Polynésie française)
(Crédit photo : Présidence de la Polynésie française)

L’IMPRO Tamaru Arii accueille désormais jusqu’à 75 jeunes, âgés de 6 à 20 ans, atteints d’une déficience mentale, laquelle peut-être associée aussi à une déficience motrice.

Grâce à ce nouveau bâtiment, le complexe dédié à l’éducation générale des jeunes et au développement de leurs savoir-faire professionnels bénéficie de six salles, dont deux ateliers, une salle de classe, une salle de réunion et une réfectoire, complétant les espaces extérieurs en « faapu » et apiculture.

Le montant des travaux s’est élevé à 140 millions de Fcfp, provenant des réserves de l’établissement.

infos coronavirus

Nouvelle-Zélande : essai d’une application pour détecter le virus avant les symptômes

L'application, appelée "elarm", se connecte aux montres connectées ou aux appareils mobiles qui mesurent les performances sportives et utilise l'intelligence artificielle pour...

Retour sur une année de Covid en Polynésie

L’année dernière à la même période, la Polynésie était confinée. Un mauvais souvenir marquant le début d’une crise sanitaire et économique due à la Covid-19. Des premiers cas au compte-gouttes, puis la flambée, jusqu’au contrôle de l’épidémie depuis fin décembre, le Dr Henri-Pierre Mallet revient avec nous sur cette année difficile.