mercredi 27 janvier 2021
A VOIR

|

Handicap : des efforts mais encore des progrès à faire en Polynésie

Publié le

Publié le 08/12/2017 à 9:25 - Mise à jour le 08/12/2017 à 9:25
Lecture < 1 min.

Vous avez été nombreux à dénoncer le manque de civisme : des places de parkings réservées, mais occupées par des non-handicapés, des trottoirs, bâtiments administratifs, commerces inaccessibles… 

En Polynésie, il y a environ 13 000 personnes handicapées. Une trentaine d’associations et organismes publics ou privés existent pour les soutenir. La grande partie de ces associations sont implantées à Tahiti et rattachées à la Fédération des handicapés. Ces associations sont très actives. De grands événements sont régulièrement organisés, comme le Tota tour ou le Téléthon en ce moment.
Les établissements scolaires s’adaptent. A La Mennais, le collège s’est mobilisé pour un jeune garçon atteint de Myopathie. 

Sur le plan de l’emploi, l’obligation d’embaucher des travailleurs handicapés ne s’appliquait jusqu’à il y a peu, qu’au secteur privé. Selon Henriette Kamia, l’assemblée vient d’adopter une loi pour obliger les établissements publics à embaucher des travailleurs handicapés. Selon le Code du travail, tout employeur qui ne satisfait pas à cette obligation est astreint à une amende comprise entre 730 000 et 2.3 millions de Fcfp pour chaque travailleur handicapé manquant. 
Beaucoup d’entreprises jouent le jeu. Le Pays entend maintenir le taux d’intégration en entreprise à 2% du nombre de salariés jusqu’en 2020. 

Au fenua, il y a encore du travail pour prendre en charge les handicapés. Mais beaucoup d’efforts ont été faits. 

Rédaction web 

Le micro-trottoir et l’analyse de Brandy Tevero

infos coronavirus

Covid-19 : les vaccins sont arrivés à Raiatea

Les premières doses du vaccin contre la covid-19 sont arrivées lundi matin à Raiatea. La première phase de vaccination a démarré dans l'après-midi à l’hôpital de Uturoa. Sur les 180 personnels médicaux, une cinquantaine seulement s’est inscrite pour le moment.