fbpx
samedi 29 février 2020
A VOIR

|

Digital Festival Tahiti : remise des prix Tech4Islands

Publié le

Le vice-président de la Polynésie, Teva Rohfritsch, a clôturé vendredi soir le Digital Festival Tahiti qui a démarré depuis le 16 octobre et prendra fin ce samedi à 13 heures. De nombreux élus, autorités et personnalités étaient présents dans les jardins de la Présidence pour fêter le succès de cette troisième édition et la concrétisation du concept #Tech4Islands.

Publié le 19/10/2019 à 10:00 - Mise à jour le 21/10/2019 à 18:02
Lecture 3 minutes

Le vice-président de la Polynésie, Teva Rohfritsch, a clôturé vendredi soir le Digital Festival Tahiti qui a démarré depuis le 16 octobre et prendra fin ce samedi à 13 heures. De nombreux élus, autorités et personnalités étaient présents dans les jardins de la Présidence pour fêter le succès de cette troisième édition et la concrétisation du concept #Tech4Islands.

Teva Rohfritsch a félicité hier soir le travail des équipes du Digital Festival Festival, en saluant “l’excellence qualité de cette 3e édition”. Cette cérémonie de clôture était l’occasion pour le Gouvernement et les acteurs du numérique de “célébrer cette ambition commune de faire de la Polynésie une société numérique performante et pleinement inscrite dans son temps”. Pour Rohfritsch, “être présent dans cet écosystème numérique nous permet aussi d’affirmer notre identité”.  Il a rappelé l’investissement de 21 milliards de Fcfp pour permettre au Pays de relever le défi de sa géographie et de l’inclusion numérique.

(Crédit photo : Présidence de la Polynésie française)

“Nous avons des structures, mais il nous faut aussi du contenu“, a-t-il souri en direction des organisateurs du Digital Festival Tahiti, citant Kevin Besson (fondateur de LeadBees) et Christian Vanizette (à l’origine de Makesense), des exemples de réussite polynésienne à l’international. Le vice-président a également pensé à “toutes ces fourmis qui petit à petit construisent notre écosystème, pour que cette ruche numérique puisse continuer à grossir”. “Notre isolement n’est plus une fatalité, par le numérique nous avons tant d’espoirs, tant d’horizons s’ouvrent. La Polynésie française peut relever des défis auxquels elle n’aurait jamais pensé !”. Enfin, Teva Rohfritsch a assuré que le gouvernement restera aux côtés du Digital Festival Tahiti, “déterminé à ce que cette nouvelle pirogue aille toujours plus loin”.

Olivier Kressmann, président de l’association Digital Festival Tahiti, a repris quant à lui des expressions, des mots, qui ont résonné tout au long de ce festival : “Convergence, Tech4Islands, appropriation de sa dynamique et vision, échange, collaboration riche en devenir et en croissance mutuelle… et plus encore découverte, naissance de vocation pour nos jeunes, confiance en l’innovation des élus, projection de chacun dans un futur proche éco-responsable durable et harmonieux…”.

(Crédit photo : Grégory Boissy)

Tech4Islands -3e Rencontres internationales des îles connectées et terres d’innovation

#Tech4Islands est désormais un label. Créé par le Digital Festival Tahiti, il symbolise la technologie bonne pour la planète. Que ce soit le privé ou le public, tous travaillent ensemble pour “simplement donner toute sa place à la dimension d’Intérêt général et bien avant les intérêts particuliers“. Après avoir laissé la parole à Olivier Gaston, président du comité exécutif d’OCTA et à Cédric O, secrétaire d’État auprès du ministre de l’Économie et des Finances et du ministre de l’Action et des comptes publics, chargé du Numérique, Olivier Kressmann a assuré de “l’engagement fort de la Polynésie dans la représentation de la French Tech dans la zone Pacifique et plus mondialement sous la bannière désormais hissée haute de Tech4Islands“.

Olivier Gaston a précisé que l’OCTA renforcerait ses liens avec le festival et Cédric O a assuré que le Gouvernement serait toujours aux côtés de la Polynésie pour aller encore plus loin dans l’innovation, et notamment dans l’innovation éco-responsable.

Kevin Besson (à droite) reçoit le prix spécial Outre-mer pour sa start-up LeadBees. (Crédit photo : Haut-commissariat de la République en Polynésie française)

Le représentant de l’État a ensuite remis le prix spécial Outre-mer à la start-up locale Leadbees, 2ème lauréat du concours Tech4Islands, aux côtés de Salwa Toko, Présidente du Conseil National du Numérique et Marie Vilon, Head of Community de la Mission French Tech. La start-up niçoise BiOceanOr a remporté le 1er prix de concours pour leur création de bouées connectées.

Cette nouvelle édition du Digital Festival Tahiti a pris une ampleur internationale majeure et a mobilisé l’ensemble des forces d’innovation Public-Privé de Polynésie comme de Nouvelle-Calédonie : plus de 80 exposants locaux et internationaux, une quarantaine d’intervenants internationaux experts dans le domaine de l’innovation, et pas moins de 76 sessions étaient au programme : #SmartMeetings, Keynotes, conférences, ateliers et workshops.

Pour rappel, l’inscription à cet événement est totalement gratuite. Il suffit de s’inscrire sur le site pour recevoir son e-billet et de sélectionner les sessions qui vous intéressent. Retrouvez tout le programme en détail ICI. Le Digital Festival Tahiti fermera ses portes ce samedi à 13 heures.

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

L’audiovisuel, un secteur qui séduit les jeunes

Ils sont graphistes, cadreurs, réalisateurs ou beatmakers. Avec la généralisation des smartphones et du numérique, les métiers de l’audiovisuel attirent de plus en plus de jeunes. Faute d’école spécialisée au fenua, ils sont nombreux à se former sur le tas. Comment font-ils pour s’en sortir et se faire une place sur un marché restreint ? Eléments de réponse.

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

Hiva Oa, l’île aux Tiki

Lorsque l'on parle de Tiki, on fait souvent référence à l'archipel des Marquises. Et selon certains spécialistes de la culture du Henua Enana, Hiva Oa serait l'île aux mille Tiki. En effet, cet emblème du passé est présent dans toutes les vallées...

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV

X