jeudi 3 décembre 2020
A VOIR

|

Covid-19 : ces Polynésiens bloqués en métropole

Publié le

Les Polynésiens bloqués sur Paris veulent rentrer chez eux. Certains se retrouvent dans des situations délicates, ajoutant à l’inquiétude de leurs familles qui, à 15 000 kilomètres de loin, se sentent impuissantes pour leur venir en aide.

Publié le 28/03/2020 à 15:30 - Mise à jour le 29/03/2020 à 9:20
Lecture 2 minutes

Les Polynésiens bloqués sur Paris veulent rentrer chez eux. Certains se retrouvent dans des situations délicates, ajoutant à l’inquiétude de leurs familles qui, à 15 000 kilomètres de loin, se sentent impuissantes pour leur venir en aide.

« On vit dans l’inquiétude, on vit dans la peur. (…) Tous les soirs, on ne dort pas. On commence à trouver le sommeil vers 4-5 heures du matin parce qu’on est fatigués. Et ça concerne toute la famille, je ne suis pas le seul » : Jonas Tamatoa n’est pas rassuré. Son fils Tauarii et sa belle-fille Mélissa sont bloqués en métropole. Leur vol du 20 mars a été brutalement annulé. Complètement abandonné par leur compagnie aérienne, le couple a dû camper à l’aéroport le temps de trouver une solution. « Heureusement pour tous les deux, il y a une dame de Tahiti, qui est de Papara, qui a reconnu mon fils et qui les a hébergés quelques jours chez elle. Ils sont retournés à l’aéroport car il y avait un dernier vol ATN, mais ils n’ont pas pu embarquer » confie le père de famille.

Lire aussi : Les malades polynésiens en confinement à Paris

Tauarii et Mélissa ne sont pas les seuls Polynésiens dans cette situation. Ils s’estiment toutefois chanceux par rapport à d’autres : « Heureusement pour nous, on peut se faire héberger. Je sais que ce n’est pas le cas pour beaucoup de Polynésiens. Il y en a qui doivent faire avec les moyens du bord. Et comme tous, on a les finances qui s’amenuisent. On a l’impression qu’on est un peu laissés sur le carreau. Je suis fatigué aussi bien physiquement que psychologiquement. C’est éprouvant. On essaie de garder le sourire, de garder espoir. Heureusement, la solidarité polynésienne est présente ».

Une solution pour rapatrier nos Polynésiens est actuellement à l’étude par les autorités. En attendant qu’elle se concrétise, il est demandé à nos résidents bloqués en métropole de se signaler auprès de la Délégation de la Polynésie française.

infos coronavirus