lundi 25 mai 2020
A VOIR

|

Covid-19 : ces Polynésiens bloqués en métropole

Publié le

Les Polynésiens bloqués sur Paris veulent rentrer chez eux. Certains se retrouvent dans des situations délicates, ajoutant à l’inquiétude de leurs familles qui, à 15 000 kilomètres de loin, se sentent impuissantes pour leur venir en aide.

Publié le 28/03/2020 à 15:30 - Mise à jour le 29/03/2020 à 9:20
Lecture 2 minutes

Les Polynésiens bloqués sur Paris veulent rentrer chez eux. Certains se retrouvent dans des situations délicates, ajoutant à l’inquiétude de leurs familles qui, à 15 000 kilomètres de loin, se sentent impuissantes pour leur venir en aide.

« On vit dans l’inquiétude, on vit dans la peur. (…) Tous les soirs, on ne dort pas. On commence à trouver le sommeil vers 4-5 heures du matin parce qu’on est fatigués. Et ça concerne toute la famille, je ne suis pas le seul » : Jonas Tamatoa n’est pas rassuré. Son fils Tauarii et sa belle-fille Mélissa sont bloqués en métropole. Leur vol du 20 mars a été brutalement annulé. Complètement abandonné par leur compagnie aérienne, le couple a dû camper à l’aéroport le temps de trouver une solution. « Heureusement pour tous les deux, il y a une dame de Tahiti, qui est de Papara, qui a reconnu mon fils et qui les a hébergés quelques jours chez elle. Ils sont retournés à l’aéroport car il y avait un dernier vol ATN, mais ils n’ont pas pu embarquer » confie le père de famille.

Lire aussi : Les malades polynésiens en confinement à Paris

Tauarii et Mélissa ne sont pas les seuls Polynésiens dans cette situation. Ils s’estiment toutefois chanceux par rapport à d’autres : « Heureusement pour nous, on peut se faire héberger. Je sais que ce n’est pas le cas pour beaucoup de Polynésiens. Il y en a qui doivent faire avec les moyens du bord. Et comme tous, on a les finances qui s’amenuisent. On a l’impression qu’on est un peu laissés sur le carreau. Je suis fatigué aussi bien physiquement que psychologiquement. C’est éprouvant. On essaie de garder le sourire, de garder espoir. Heureusement, la solidarité polynésienne est présente ».

Une solution pour rapatrier nos Polynésiens est actuellement à l’étude par les autorités. En attendant qu’elle se concrétise, il est demandé à nos résidents bloqués en métropole de se signaler auprès de la Délégation de la Polynésie française.

infos coronavirus

Sur les traces de l’empreinte carbone

L’empreinte carbone, on en parle beaucoup, mais de quoi s’agit-il exactement ? Un Polynésien émet en moyenne 3,8 tonnes de CO2 par an. Une empreinte en dessous de la moyenne nationale, mais qui ne vise pour l’instant que nos émissions directes. C’est-à-dire, sans tenir compte de l’acheminement des énergies fossiles. Or, loin de tout, la Polynésie affiche une très forte consommation d’hydrocarbures, notamment pour le transport terrestre, principal émetteur de gaz à effet de serre.

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

Un deuxième vol Air Tahiti Nui est arrivé de...

Dimanche après-midi, un avion Air Tahiti Nui est arrivé au fenua avec du matériel sanitaire en provenance de Shanghai. Des dons de masques la Chine, mais également des commandes pour le centre hospitalier du Taaone, et du matériel destiné aux îles du Pacifique : Fidji, le Vanuatu, Samoa et Tonga.

Air Tahiti : réouverture des agences et du service...

À Papeete, l'agence a rouvert ce matin, avec un effectif réduit de 40%. Les premiers clients étaient sur place dès 6 heures du matin, avec pour objectif d’obtenir un billet pour les îles.

Navire en détresse aux Marquises : le droit à l’assistance médicale...

Le bateau de pêche battant pavillon équatorien avec à son bord 3 cas suspects de Covid-19 est attendu mercredi matin, dans la baie de Haahopu à Nuku Hiva. La prise en charge de ses marins relève de l’aide médicale en mer, inscrite dans la convention internationale d’Hambourg. Le JRCC (Joint Rescue Coordination Centre) coordonne cette opération de sauvetage jusqu’à ce que l’équipage foule la terre ferme.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV