vendredi 26 février 2021
A VOIR

|

Auroy demande la liquidation judiciaire de l’imprimerie de La Dépêche de Tahiti

Publié le

Publié le 21/03/2018 à 14:17 - Mise à jour le 21/03/2018 à 14:17
Lecture < 1 min.

Le 12 mars, à la demande de Dominique Auroy, le tribunal mixte de commerce a pris la décision de placer l’imprimerie de La Dépêche de Tahiti en redressement .

Cette fois, le patron du groupe a demandé le placement en liquidation judiciaire, selon nos confrères de Radio 1. La demande doit être examinée lundi. De nouvelles dettes seraient apparues depuis le placement en redressement. L’imprimerie de La Dépêche de Tahiti est en grève depuis le 22 février. Le quotidien n’est disponible qu’en version numérique.

 Une première grève des imprimeurs avait été lancée en novembre, à l’annonce de la décision de Dominique Auroy de faire imprimer la Dépêche chez Pacific Press, l’imprimerie du concurrent Tahiti infos qui appartient à Albert Moux. Les employés de la rotative de La Dépêche de Tahiti s’inquiétaient  de leur avenir. 

Rédaction web 

infos coronavirus