vendredi 23 juillet 2021
A VOIR

|

A Rimatara, la vaccination suit son cours

Publié le

La campagne de vaccination se poursuit dans les archipels. La direction de la santé s’est déplacée à Rimatara aux Australes pour informer les habitants et répondre aux interrogations éventuelles. Dans cette petite communauté épargnée par le virus, la vaccination s’avère être une solution pour protéger notamment les personnes les plus vulnérables.

Publié le 05/07/2021 à 17:32 - Mise à jour le 05/07/2021 à 17:32
Lecture < 1 min.

La campagne de vaccination se poursuit dans les archipels. La direction de la santé s’est déplacée à Rimatara aux Australes pour informer les habitants et répondre aux interrogations éventuelles. Dans cette petite communauté épargnée par le virus, la vaccination s’avère être une solution pour protéger notamment les personnes les plus vulnérables.

Médecins et infirmiers ont accueilli les volontaires au vaccin durant 5 jours à Rimatara. La campagne de vaccination vise à sensibiliser aussi les habitants notamment en cette période de vacances, avec le retour des jeunes originaires de l’île.

“Beaucoup de nos enfants sont des étudiants, des collégiens, et sont des lycéens qui vont bientôt rentrer sur Rimatara. Peut-être qu’ils ne seront pas vaccinés et donc le fait d’être vacciné, je les protège et je me protège également s’ils sont porteurs du covid-19”, explique Artigas Hatitio, le maire de l’île.

La direction de la santé souhaite au moins atteindre la barre des 80 000 personnes vaccinées d’ici mi-juillet. Dans les archipels, l’information se poursuit pour répondre aux inquiétudes des habitants par rapport à leur état de santé.

“Nous sommes là pour répondre à vos questions, essayer de répondre à vos angoisses. Nous sommes là pour cela et c’est notre mission”, déclare Daniel Ponia, responsable mobilisation communautaire à la plateforme Covid-19.

A Rimatara, 257 personnes ont été volontaires au vaccin. Dans cette petite communauté épargnée par le virus, l’objectif est d’éviter une épidémie, et de préserver les matahiapo de l’île.

“Bien entendu, on me dit qu’aujourd’hui, il n’y a pas de covid à Rimatara. Tant mieux et j’espère bien que ça va durer. Mais au cas où le virus serait introduit sur l’île, cette vie communautaire pourrait être un facteur justement pour qu’il soit diffusé rapidement au sein de la communauté”, indique Dr Jérôme Debacre, médecin à la direction de la santé.

Bien que la situation sanitaire soit maîtrisée, la plateforme Covid rappelle que la Polynésie n’est pas à l’abri d’une éventuelle nouvelle épidémie. La vaccination reste pour l’heure un moyen de protéger les populations du virus et des variants déjà repérés par les contrôles sanitaires.

infos coronavirus