dimanche 5 juillet 2020
A VOIR

|

25 stagiaires formés à la lutte contre le dopage

Publié le

Publié le 15/11/2019 à 17:54 - Mise à jour le 15/11/2019 à 17:55
Lecture 2 minutes

La Polynésie française a fait de la promotion d’un « sport propre » l’une de ses priorités, ce qui lui a notamment permis d’intégrer dès 2017 l’Orado, l’organisation régionale de la lutte anti-dopage.

A ce titre, elle bénéficie d’une expertise reconnue par l’Agence mondiale anti-dopage (AMA) en termes de formations, d’accompagnement juridique ou médical, de contrôles et de respect des procédures.

Cette reconnaissance suppose le développement ou l’actualisation des compétences de tous les acteurs de la lutte anti-dopage et notamment des préleveurs et chaperons (personnes qui accompagnent le sportif).

C’est ainsi que la ministre de l’Education, de la Jeunesse et des Sports, Christelle Lehartel, a souhaité permettre à 25 stagiaires (cadres de la Direction de la jeunesse et des sports, de la direction de la santé, infirmiers) de se former ou de maintenir à jour leurs connaissances concernant la lutte contre le dopage et la prévention des conduites dopantes via l’éducation des sportifs polynésiens, notamment des plus jeunes.

A cet effet, Natanya Potoi, directrice de l’Orado, et Félicia Ballanger, responsable de la lutte anti-dopage en Nouvelle-Calédonie, sont intervenues sur les méthodes, procédures et responsabilités liées aux contrôles. Les stagiaires ont également pu mettre directement en pratique les apports reçus en effectuant des prélèvements auprès de sportifs « cibles » lors de manifestations sportives qui se sont déroulées entre le 13 et le 15 novembre derniers.

A l’issue de cette formation, la grande majorité des stagiaires ont été accrédités directement par l’Orado et sont donc en capacité de procéder à des prélèvements conformes aux exigences internationales aussi bien en Polynésie française que dans toute manifestation dans l’Océanie.

La présence de la ministre, des membres du conseil d’administration de l’Institut de la jeunesse et des sports de Polynésie française, dont le président du comité olympique de Polynésie française, Louis Provost, lors de la remise des attestations de suivi de formation, démontre l’intérêt partagé par les autorités et le mouvement sportif d’être en conformité avec les standards internationaux de l’AMA (Agence mondiale antidopage).

En effet, les candidatures pour obtenir les Jeux du Pacifique en 2027 et la compétition de surf des Jeux olympiques de « Paris 2024 », ainsi que le rayonnement de la Polynésie française en matière de lutte contre le dopage dans la région, sont des enjeux forts de cette formation qui marque le début de la nouvelle « olympiade » menant aux prochains Jeux du Pacifique, aux Salomon, en 2023.

infos coronavirus

Sur les traces de l’empreinte carbone

L’empreinte carbone, on en parle beaucoup, mais de quoi s’agit-il exactement ? Un Polynésien émet en moyenne 3,8 tonnes de CO2 par an. Une empreinte en dessous de la moyenne nationale, mais qui ne vise pour l’instant que nos émissions directes. C’est-à-dire, sans tenir compte de l’acheminement des énergies fossiles. Or, loin de tout, la Polynésie affiche une très forte consommation d’hydrocarbures, notamment pour le transport terrestre, principal émetteur de gaz à effet de serre.

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

Opération de nettoyage des plages aux Tuamotu-Gambier

Le ministère en charge de l'Environnement réalise depuis 2016 des opérations de nettoyage des plages d'îles situées aux Tuamotu-Gambier, avec la participation...

Un virus de grippe porcine découvert comme propice à...

Des chercheurs ont découvert une souche de virus de grippe porcine en Chine présentant toutes les caractéristiques capables de provoquer une future pandémie, selon une étude parue lundi dans la revue scientifique américaine PNAS.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV