vendredi 16 avril 2021
A VOIR

|

Premier championnat de Polynésie d’apnée

Publié le

Le premier championnat de Polynésie d’apnée s’est déroulé ce samedi à la piscine municipale de Tipaerui. Plus de 40 adeptes de plongée ont concouru, au travers de plusieurs épreuves : l’apnée statique ou encore l’apnée dynamique avec ou sans palmes et sur plusieurs distances. Et les compétiteurs n’ont pas hésité à repousser leurs limites.

Publié le 28/03/2021 à 13:52 - Mise à jour le 28/03/2021 à 13:52
Lecture 4 minutes

Le premier championnat de Polynésie d’apnée s’est déroulé ce samedi à la piscine municipale de Tipaerui. Plus de 40 adeptes de plongée ont concouru, au travers de plusieurs épreuves : l’apnée statique ou encore l’apnée dynamique avec ou sans palmes et sur plusieurs distances. Et les compétiteurs n’ont pas hésité à repousser leurs limites.

La performance du jour est détenue par Serena Seresini. Elle a tenu 5 minutes 36, la tête dans l’eau sans respirer. Une éternité pour nous, mais presque une formalité pour l’italienne installée en Polynésie depuis 2 ans. Elle a pratiqué l’apnée pendant plusieurs années et aujourd’hui elle se consacre à la pêche sous-marine: « ça m’a permit de rester entrainée, si tu veux, avec la respiration et l’apnée. Après c’est vraiment l’expérience. Il y a des gens qui préfèrent savoir le temps qui passe, moi je ne veux pas savoir. On est tous différents et il n’y a pas qu’une seule technique pour gérer le temps sous l’eau. »    

Les cadors de la chasse sous-marine au fenua se sont également essayés au jeu. Onyx Lebihan elle, dépasse les 3 minutes 30.  Même si sa discipline de prédilection lui demande aussi de retenir son souffle pendant un bon moment. L’approche de la l’apnée statique en bassin est complètement différente des sensations du grand large.

Un sport où la respiration, la concentration et le self-contrôle priment avant tout. Dans le monde du silence, le compétiteur est dans sa bulle.  Près de lui se tient un apnéiste de sécurité, en cas de problème. Et les officiels qui restent au bord de la piscine tout au long de la compétition, sont tous formés aux gestes de secours. « Tout est très codifié en terme de sécurité, on a deux juges avec des chronomètres qui sont chargés de valider les départs et les temps. Et un juge principal qui sera charge de valider ou pas la performance. Donc s’il voit une syncope ou une ré-immersion des voies aériennes, si les protocoles ne sont pas respectés, la personne est disqualifiée. » précise le président de la commission d’apnée, Frédéric Duguet.

Et quand les athlètes cherchent à repousser leurs limites : la syncope n’est jamais très loin. Il y en a eu trois ce samedi : « ce sont vraiment des accidents qui arrivent quand on va chercher ses limites (…). Ce n’est pas anodin. Là, on a pu intervenir donc il n’y a aucun problème, mais si la personne avait été seule à s’entrainer, on l’aurait retrouvée noyée. » Et même si l’apnéiste est en parfaite santé, sa performance ne sera pas validée. Il ne pourra pas participer aux autres compétitions.

Prise en charge d’une syncope par les officiels, responsables de la sécurité des compétiteurs. Photo: Tahiti Nui Télévision

Le classement par discipline:

Apnée Statique – Femme

  • 1e SERESINI Serena        (Apnée Tahiti) 5’36« 
  • 2e DUMAS Claire          (Apnée Tahiti)
  • 3e  LE BIHAN Onyx      (AS Tefana spear fishing)

Apnée Statique – Homme

  • 1e    CARIOU Loïc              (Apnée Tahiti) 4’50 » 
  • 2e    MOSER Cédric              (Apnée Tahiti)
  • 3e    GEINSEN Arnaud          (Apnée Tahiti)

Apnée Dynamique Palmes – Femme

  • 1e      SERESINI Serena          (Apnée Tahiti) 100 m
  • 2e    DUMAS Claire               (Apnée Tahiti)
  • 3e   TRINH Anne Marie         (Apnée Tahiti) 

Apnée Dynamique Palmes – Homme

  • 1e        EMERIC Guillaume    (Apnée Tahiti) 127 m
  • 2e      MOSER Cédric           (Apnée Tahiti)
  • 3e     BUCHIN Rahiti          (AS Tefana spear fishing)

Apnée sans Palmes – Homme

  • 1e         EMERIC Guillaume        (Apnée Tahiti) 88, 40 m
  • 2e        GEINSEN Arnaud            (Apnée Tahiti)
  • 3e        MOSER Cédric                (Apnée Tahiti)

Épreuve 16×25

  • 1e        EMERIC Guillaume       (Apnée Tahiti) 7’13« 
  • 2e     TEROU Heimana          (AS Tefana spear fishing)
  • 3e      BUCHIN Rahiti            (AS Tefana spear fishing)

Épreuves de Nage avec Palmes vitesse « mixte » – 50 m

  • 1e       TAEA Mauiari          (AS Tefana spear fishing)
  • 2e    DUPIRE Edwin         (Apnée Tahiti)
  • 3e    TEROU Heimana      (AS Tefana spear fishing)

Épreuves de Nage avec Palmes vitesse « mixte » – 100 m

  • 1e      DUPIRE Edwin         (Apnée Tahiti)
  • 2e   TAEA Mauiari          (AS Tefana spear fishing)
  • 3e   TEROU Heimana      (AS Tefana spear fishing)

Épreuves de Nage avec Palmes vitesse « mixte » – 200 m

  • 1e       BUCHIN Rahiti        (AS Tefana spear fishing)
  • 2e      DUPIRE Edwin        (Apnée Tahiti)
  • 3e      ORTH Taina     (AS Tefana spear fishing)

infos coronavirus

Nouvelle-Zélande : essai d’une application pour détecter le virus avant les symptômes

L'application, appelée "elarm", se connecte aux montres connectées ou aux appareils mobiles qui mesurent les performances sportives et utilise l'intelligence artificielle pour...

Retour sur une année de Covid en Polynésie

L’année dernière à la même période, la Polynésie était confinée. Un mauvais souvenir marquant le début d’une crise sanitaire et économique due à la Covid-19. Des premiers cas au compte-gouttes, puis la flambée, jusqu’au contrôle de l’épidémie depuis fin décembre, le Dr Henri-Pierre Mallet revient avec nous sur cette année difficile.