dimanche 25 septembre 2022
A VOIR

|

Paea : première élection présidentielle pour le maire Antony Geros

Publié le

À Paea, Antony Geros a joué la neutralité. Pour sa première élection et ce deuxième tour de scrutin, le maire indépendantiste est resté en retrait. Pas d’appel à l’abstention, ni de proximité avec les électeurs, mais un suivi strict de la loi électorale et des mesures sanitaires. Avec toutefois, un malaise au sein du conseil municipal ressenti par les électeurs.

Publié le 23/04/2022 à 15:10 - Mise à jour le 23/04/2022 à 15:12
Lecture 2 minutes

À Paea, Antony Geros a joué la neutralité. Pour sa première élection et ce deuxième tour de scrutin, le maire indépendantiste est resté en retrait. Pas d’appel à l’abstention, ni de proximité avec les électeurs, mais un suivi strict de la loi électorale et des mesures sanitaires. Avec toutefois, un malaise au sein du conseil municipal ressenti par les électeurs.

Première élection pour Antony Géros en tant que maire de sa commune Paea. Mais dans les bureaux ce samedi matin, on cherchait le tavana : “Attends, on vient juste d’ouvrir ! Il est quelle heure ? Il est à peine 8 heures. Il va venir, il va dire bonjour à sa population”, lance une électrice.

“Il est peut-être un petit peu timide, du fait que c’est sa première élection, avance un autre. C’est la première fois qu’il assiste à cette partie-là où il est responsable de la commune

Tout seul devant un écran, le maire de Paea a ouvert ses bureaux de vote. La figure centrale du scrutin a pris ses distances avec le militant indépendantiste qui se postait à l’entrée pour accueillir les électeurs.

Lire aussi – Tony Géros : “une majorité à 51%, c’est toujours une majorité”

Aujourd’hui, je suis obligé de reprendre mon statut de maire et de rester un peu neutre. Mais n’empêche je resterais un peu parmi eux dans le hall, tout au long de la journée. Le jour du scrutin, c’est vrai que c’est une occasion inouïe pour pouvoir les rencontrer en une journée“, déclare le maire.

Derrière cette neutralité, se cache une autre réalité. Si le conseil municipal, opposition comprise, est représenté dans les 8 bureaux de vote, le maire de Paea a perdu une grande partie de ses élus en cours de mandat. Sa majorité ne tient plus qu’à une seule voix. Et ce malaise ne passe pas inaperçu auprès des électeurs.

Du côté de la population, certains estiment qu’il faut laisser du temps au nouveau maire : “Je ne sais pas pourquoi le conseil municipal met les bâtons dans les roues. Il faut lui laisser 5 ans. 5 ans, on change.”

Dans une mairie, il n’y a pas de couleur. On est là pour la population

Ce samedi matin, la population était un peu plus présente qu’au premier tour, mais ce n’était pas non plus la foule des grands jours à Paea. Seul 1 électeur sur 5 s’était déplacé avant midi.

infos coronavirus