Éric Minardi retire (déjà) son soutien à AHIP

Publié le

Dans un communiqué envoyé à la presse ce mercredi, le président du Te Nati Rassemblement National Éric Minardi a acté l'alliance d'AHIP avec les forces autonomistes pour les législatives anticipées du 30 juin, retirant son soutien apporté quelques heures auparavant à Nicole Sanquer.

Publié le 12/06/2024 à 13:22 - Mise à jour le 12/06/2024 à 17:10

Dans un communiqué envoyé à la presse ce mercredi, le président du Te Nati Rassemblement National Éric Minardi a acté l'alliance d'AHIP avec les forces autonomistes pour les législatives anticipées du 30 juin, retirant son soutien apporté quelques heures auparavant à Nicole Sanquer.

Un soutien très éphémère. Invité de notre journal ce mardi soir, le président du Te Nati Rassemblement National Éric Minardi a dans un premier temps appelé ses électeurs à voter pour AHIP aux législatives anticipées du 30 juin, à condition que le parti Vert « ne fusionne pas avec d’autres listes et qu’il n’y a pas, disons, une combinaison dont Édouard (Fritch, Ndlr) a le secret » .

Quelques heures plus tard, à l’issue du conseil politique de sa formation, Nicole Sanquer annonçait avoir trouvé un accord avec le Tapura Huiraatira et partir seule sur la 2e circonscription.

Message reçu par Éric Minardi, qui s’est fendu d’un mail à la presse ce mercredi. « Suite à la décision de Nicole Sanquer et du bureau politique du A Here Ia Porinetia d’accepter une union avec le Tapura et le Amuitahiraa, qui je le rappelle, ont appelé à voté E.Macron à l’élection européenne » .

– PUBLICITE –

Si la tournure n’est pas tout à fait claire, on comprend que l’eurodéputé sortant retire son soutien à AHIP. « Nous actons dès aujourd’hui la décision qui a été prise par le bureau élargi du Te Nati Rassemblement polynésien ce lundi 10 juin. Cette décision était de s’abstenir de ces   »combinaziones » qui ne voient que leur intérêt personnel et non l’intérêt de la population » , poursuit le mail.

Anticipant la victoire du Rassemblement national et la nomination de Jordan Bardella à Matignon, Éric Minardi précise qu’il se rendra à Paris après l’élection du 7 juillet pour discuter avec « le nouveau ministre de l’outre-mer RN » d’un programme propre à la Polynésie.

Dernières news