mardi 3 août 2021
A VOIR

|

Matahi Brotherson réélu maire de Uturoa

Publié le

Le conseil municipal de la commune de Uturoa a été installé ce lundi matin en présence de ses 27 conseillers. Une cérémonie d’investiture à laquelle des membres du gouvernement ont assisté. Et c’est sans conteste Matahi Brotherson, tête de liste du parti "Te Reo Amui no Uturoa", qui brigue l'écharpe de maire.

Publié le 28/06/2021 à 16:18 - Mise à jour le 28/06/2021 à 16:18
Lecture < 1 min.

Le conseil municipal de la commune de Uturoa a été installé ce lundi matin en présence de ses 27 conseillers. Une cérémonie d’investiture à laquelle des membres du gouvernement ont assisté. Et c’est sans conteste Matahi Brotherson, tête de liste du parti "Te Reo Amui no Uturoa", qui brigue l'écharpe de maire.

Malgré des bruits de couloir portant sur la candidature de Johann Roopinia au titre de maire de Uturoa, Matahi Brotherson sera finalement le seul à se présenter, et remporte 22 voix sur les 27 du conseil municipal. Élu maire de Uturoa en toute légitimité, il espère enfin pouvoir continuer les travaux entrepris et retardés par ce retour aux urnes.

“Avec les trois mois d’arrêt, on n’a pas pu anticiper certaines choses. Il y a l’assainissement, le bétonnage des servitudes, l’hôtel Hawaiki Nui, le problème d’électricité qui n’est toujours pas réglé”, énumère Matahi Brotherson.

À l’issue de l’investiture du maire, vient l’installation des adjoints au maire. Matahi Brotherson demande alors une suspension de séance pour proposer une liste. Mais les concessions faites la veille n’ont pas été du goût de tout le monde. Deux anciens adjoints ont dû céder leur place.

“D’être sortie comme ce qui s’est passé hier soir, si, je suis très très très déçue, lance Elisabeth Tetua, l’une des deux personnes concernées. J’ai été lynchée. Doris et moi, on nous a lynchées et je ne vais pas rester comme ça. Il ne faut pas me traiter de menteuse.”

“Il a fallu faire quelques concessions, indique le tavana de Uturoa, mais ça va, on a géré ça démocratiquement.”

Un petit couac qui n’entamera en rien les ambitions du maire et de son conseil municipal, qui doit également composer avec 5 élus dans l’opposition. Une opposition constructive selon Sylviane Terooatea. Elle se dit prête à travailler avec la nouvelle équipe, pour le bien-être de la population. 

infos coronavirus