samedi 12 juin 2021
A VOIR

|

L’Union calédonienne prend la défense d’Oscar Temaru

Publié le

"L'Etat français ne veut pas de ce pluralisme en Polynésie, il ne veut que la voix de la France" dénonce le parti indépendantiste dans un communiqué de soutien.

Publié le 14/06/2020 à 12:34 - Mise à jour le 15/06/2020 à 9:16
Lecture < 1 min.

"L'Etat français ne veut pas de ce pluralisme en Polynésie, il ne veut que la voix de la France" dénonce le parti indépendantiste dans un communiqué de soutien.

Dans un communiqué « de soutien à Oscar Temaru » et « au peuple polynésien », l’Union calédonienne, une composante du FLNKS, prend fermement position pour son homologue polynésien, appelant « à la solidarité de tous les démocrates contre la dérive autoritaire française ». Pierre Chanel Tutugoro, secrétaire général du parti indépendantiste calédonien revient notamment sur l’affaire Radio Tefana, condamnée en septembre dernier à 100 millions de francs d’amende : « une quasi mise à mort ».

Le leader indépendantiste déplore également que le droit en Polynésie soit « copié sur le droit français » et qu’il « interdise ces subventions », faisant allusion ici aux 11 millions de francs saisis sur le compte bancaire d’Oscar Temaru. « Les élus qui le font sont condamnés pour prise illégale d’intérêts » poursuit le responsable. « Le pluralisme existe en France, à la différence des pays d’Outre-mer. L’Etat français ne veut pas de ce pluralisme en Polynésie, il ne veut que la voix de la France. »

Le secrétaire général souligne au passage que « les subventions publiques sont autorisées en Nouvelle-Calédonie depuis la fin des Evénements », citant à titre d’exemple RRB (Radio rythme bleu) ou Radio Djiido subventionnées à hauteur de 80%. Evoquant le cas de Pouvanaa Oopa, il rappelle enfin « la longue tradition d’instrumentalisation de la justice contre les leaders autonomistes ou indépendantistes polynésiens. »

infos coronavirus