jeudi 23 septembre 2021
A VOIR

|

Emmanuel Macron sur le nucléaire : “j’assumerai jusqu’au bout”

Publié le

"Je ne peux pas vous demander d'avoir confiance en moi après qu'on vous ait menti pendant aussi longtemps", a déclaré Emmanuel Macron face aux manifestants de l'association 193, assurant la mise en place d'"une politique plus simple d'accompagnement et une meilleure prise en charge des cancers".

Publié le 27/07/2021 à 12:06 - Mise à jour le 27/07/2021 à 12:25
Lecture 2 minutes

"Je ne peux pas vous demander d'avoir confiance en moi après qu'on vous ait menti pendant aussi longtemps", a déclaré Emmanuel Macron face aux manifestants de l'association 193, assurant la mise en place d'"une politique plus simple d'accompagnement et une meilleure prise en charge des cancers".

À Moorea, ce sont les manifestants de l’association 193 qui ont accueilli Emmanuel Macron au quai de Vaiare. En face à face, la vice-présidente de 193, Léna Normand lui a demandé “d’assumer ce que l’Etat a fait à ce peuple polynésien”, précisant la nécessité d’“un pardon et une prise en charge”.

Face aux doléances de l’association, Emmanuel Macron s’est montré ouvert et se dit prêt à assumer. “J’assumerai jusqu’au bout. Je vous ai entendu, j’ai entendu ce que vous me demandez”, a-t-il déclaré, avant de rajouter : “je ne peux pas vous demander d’avoir confiance en moi après qu’on vous ait menti pendant aussi longtemps”.

“je ne peux pas vous demander d’avoir confiance en moi après qu’on vous ait menti pendant aussi longtemps”.

Emmanuel Macron

Parmi les revendications de l’association 193, l’indemnisation des victimes reste au cœur des débats. Le Chef de l’Etat a reconnu “sur l’indemnisation, vous avez raison, c’est trop”, assurant de mettre en place “une politique plus simple d’accompagnement et une meilleure prise en charge des cancers”. “Je m’engage à ce que les choses changent en terme d’indemnisation”, a-t-il même indiqué, précisant cependant que l’Etat ne pourrait prendre en charge la totalité des dépenses engendrées par la CPS afin de financer les traitements des malades du cancer.

Mais plus largement, Emmanuel Macron s’est engagé à mieux accompagner le service oncologie du Pays. “C’est un devoir de la nation d’accompagner tous les Polynésiens et Polynésiennes. […] Ils doivent être pris en charge. […] Aujourd’hui, on n’a pas une offre qui est suffisante et plusieurs cancers ne sont pas biens suivis en Polynésie”. Le Président de la République a également assuré mettre à disposition plus de moyens afin que tous les patients atteints du cancer soient “mieux suivis et mieux traités”.

Enfin, concernant la déclassification des archives relatives aux essais nucléaires en Polynésie, Emmanuel Macron a été clair : “vous pouvez compter sur moi”, a-t-il déclaré en s’adressant directement à Lena Normand. “On vous doit cette vérité et cette transparence”. Il a ainsi assuré que les archives concernées seront déclassifiées, à l’exception de celles comportant des informations proliférantes, faisant suite aux déclarations de Geneviève Darrieussecq, la ministre en charge de la Mémoire.

Suivez la visite du Chef de l’Etat en direct dans notre liveblog ICI

Rédigé par

infos coronavirus