A Here Ia Porinetia devient la troisième force politique du Pays

Publié le

Le jeune parti A Here Ia Porinetia est désormais la troisième force politique de Polynésie. En moins de 2 ans d’existence, la formation est parvenue à trouver sa place, derrière les deux poids lourds que sont le Tapura Huiraatira et le Tavini Huiraatira. En obtenant 14.5% des suffrages, le parti dirigé par Nicole Sanquer et Nuihau Laurey est aujourd’hui qualifié pour le second tour des Territoriales.

Publié le 17/04/2023 à 16:07 - Mise à jour le 27/12/2023 à 15:18

Le jeune parti A Here Ia Porinetia est désormais la troisième force politique de Polynésie. En moins de 2 ans d’existence, la formation est parvenue à trouver sa place, derrière les deux poids lourds que sont le Tapura Huiraatira et le Tavini Huiraatira. En obtenant 14.5% des suffrages, le parti dirigé par Nicole Sanquer et Nuihau Laurey est aujourd’hui qualifié pour le second tour des Territoriales.

Ils ont mené une campagne en veillant à se démarquer du traditionnel clivage autonomie/indépendance. Une stratégie payante pour les candidats du A Here Ia Porinetia qui sont parvenus à convaincre une partie de l’électorat polynésien.

Avec près de 18 000 suffrages obtenus au premier tour, la liste menée par Nuihau Laurey termine en troisième position, derrière le Tapura Huiraatira et le Tavini Huiraatira, et bouscule au passage le jeu politique.

« C’était ça l’enjeu de ce premier tour : montrer qu’on pouvait accéder à ce second tour et proposer une autre politique parce que, là-aussi, j’entends déjà les messages d’union des autonomistes…On a combattu depuis deux ans ce système politique », a déclaré Nuihau Laurey, dimanche soir sur le plateau de TNTV.

Une position de challenger

Le jeune parti engrange un maximum de voix à Makemo et à Maupiti avec près de 47% des suffrages. A Hiva Oa, aux Marquises, il pointe en deuxième position avec 35.3% des voix. Et à Tahiti, il s’empare de la troisième place à Punaauia et Mahina, les communes de rattachement respectives de Nuihau Laurey et Nicole Sanquer.

Du fait de cette position de challenger, le parti le sait, il sera approché en vue du second tour. Mais encore faut-il qu’il se retrouve dans les programmes de ses courtisans. « On va tenir un conseil politique où l’on va aussi décider de la suite de cette campagne. Mais, encore une fois, les gens sont libres de choisir », a précisé Nuihau Laurey dimanche soir.

A la veille du dépôt de liste pour le second tour, A Here Ia Porinetia imagine difficilement des tractations de fond dans un laps de temps si court. Il ne ferme cependant pas la porte à d’éventuelles discussions. Les choses pourraient être tranchées dès ce lundi soir à l’issue du conseil politique du parti. 

Dernières news

Activer le son Couper le son