mardi 31 mars 2020
A VOIR

|

L’ex-entraîneur de boxe de l’As Aorai condamné à 20 ans de prison en appel

Publié le

Comme en première instance, l’ex-entraîneur de boxe de l’AS Aorai a été condamné, ce jeudi, par la cour d’assises d’appel, à 20 années de prison avec une période de sûreté des deux tiers. Et il ne pourra plus jamais exercer d’activités en relation avec des mineurs.

Publié le 27/02/2020 à 16:39 - Mise à jour le 27/02/2020 à 16:43
Lecture < 1 min.

Comme en première instance, l’ex-entraîneur de boxe de l’AS Aorai a été condamné, ce jeudi, par la cour d’assises d’appel, à 20 années de prison avec une période de sûreté des deux tiers. Et il ne pourra plus jamais exercer d’activités en relation avec des mineurs.

Après quatre jours de procès à huis clos, le verdict est tombé ce jeudi en fin d’après-midi. L’ex-entraîneur a de nouveau été reconnu coupable de viols sur quatre mineurs, de 1991 à 1998 pour l’un, et de 2011 à 2013 pour les trois autres. Mais aussi pour avoir enregistré sur vidéo certains des ébats qui se déroulaient parfois au sein même du club sportif.

Comme en première instance, l’accusé a nié l’intégralité des faits qui lui étaient reprochés, sans convaincre les jurés. Outre sa condamnation à 20 ans de prison, il devra suivre des soins et indemniser ses victimes.

Ce procès était le dernier de la première session de l’année de la cour d’assises. 

infos coronavirus

Sur les traces de l’empreinte carbone

L’empreinte carbone, on en parle beaucoup, mais de quoi s’agit-il exactement ? Un Polynésien émet en moyenne 3,8 tonnes de CO2 par an. Une empreinte en dessous de la moyenne nationale, mais qui ne vise pour l’instant que nos émissions directes. C’est-à-dire, sans tenir compte de l’acheminement des énergies fossiles. Or, loin de tout, la Polynésie affiche une très forte consommation d’hydrocarbures, notamment pour le transport terrestre, principal émetteur de gaz à effet de serre.

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

Des confinés Tahitiens en Suisse

La troisième semaine de confinement a démarré en métropole et dans la plupart des pays frontaliers européens, même si les mesures prises ne sont pas exactement les mêmes. Par exemple, en Suisse, la confédération a décrété l'État d’Urgence : seuls les commerces de première nécessité sont ouverts, et si le télétravail est fortement encouragé, les restrictions de sorties sont sensiblement moins strictes que dans l’hexagone…

Covid-19 : dans le quotidien des sapeurs-pompiers

Si les professionnels de santé sont en première ligne dans la lutte contre le Covid-19, les sapeurs-pompiers prennent aussi des risques. Exemple avec ceux de la commune de Punaauia qui, tous les jours, laissent leur famille à la maison pour venir en aide à la population.

Covid-19 : téléchargez la nouvelle attestation de déplacement dérogatoire

Pendant le créneau du couvre-feu en Polynésie, les personnes qui circulent pour les motifs précités devront présenter aux forces de l’ordre les attestations obligatoires. Pendant la durée du couvre-feu, les anciennes attestations de déplacement dérogatoire ne doivent désormais plus être utilisées et sont remplacées par l’attestation nationale en annexe.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV

CoVID-19 : Point sanitaire depuis la cellule de crise du PaysVOIR LE LIVE
+