A VOIR

|

Affaire des procurations : le tribunal rejette tous les recours

Publié le

En mars 2020, lors des élections municipales à Papeete et Arue, plusieurs procurations de vote avaient été délivrées dans des conditions irrégulières par des policiers. L'un deux a écopé de 15 jours de suspension dont 10 avec sursis pour une faute d'ordre administrative et organisationnelle.

Publié le 22/11/2022 à 14:55 - Mise à jour le 22/11/2022 à 14:55
Lecture < 1 min.

En mars 2020, lors des élections municipales à Papeete et Arue, plusieurs procurations de vote avaient été délivrées dans des conditions irrégulières par des policiers. L'un deux a écopé de 15 jours de suspension dont 10 avec sursis pour une faute d'ordre administrative et organisationnelle.

Dans l’affaire des procurations frauduleuses, le tribunal administratif a sanctionné ce mardi l’un des policiers impliqués de 15 jours de suspension dont 10 avec sursis pour une faute d’ordre administrative et organisationnelle. Le ministère de l’intérieur précise dans sa décision que son acte n’était pas de nature à influencer le résultat des élections.

Une décision qui réjouit Me Thibaud Millet, représentant les policiers impliqués :

Pour rappel, lors des élections municipales en 2020 à Arue et à Papeete, un agent de police avait délivré 500 procurations en un temps record.

Yolande Bennett, qui avait été déclarée inéligible par le Conseil d’État pendant 2 ans en 2021, se dit satisfaite de la décision du ministère de l’intérieur. Il s’agit selon elle de la preuve qu’elle n’a pas pu bénéficier des dites procurations frauduleuses.

J’étais la voisine d’un des policiers. Je crois que c’est la 1ere fois dans la République française que quelqu’un est condamné parce que c’est le voisin d’une personne impliquée. Je n’ai jamais été interrogée…Mon amie et moi avons quand même été “bafouées” à la télé… Mais bon, je suis contente, ça fait un beau cadeau de Noël“, a-t-elle déclaré.