vendredi 15 janvier 2021
A VOIR

|

Punauuia : l’école Punavai vandalisée

Publié le

Mauvaise surprise ce matin pour les équipes de l’école Punavai. Les salles de classes et bureaux ont été complètement mis à sac. Si cette école avait déjà subi quelques vols, notamment les plantations des élèves (bananiers), c’est la première fois qu’elle est victime d’un saccage de cet ampleur. C’est d’ailleurs la première fois qu’elle est contrainte de fermer ses portes une journée.

Publié le 30/11/2020 à 9:31 - Mise à jour le 30/11/2020 à 15:33
Lecture 4 minutes

Mauvaise surprise ce matin pour les équipes de l’école Punavai. Les salles de classes et bureaux ont été complètement mis à sac. Si cette école avait déjà subi quelques vols, notamment les plantations des élèves (bananiers), c’est la première fois qu’elle est victime d’un saccage de cet ampleur. C’est d’ailleurs la première fois qu’elle est contrainte de fermer ses portes une journée.

L’école Punavai Plaine a été saccagée ce week-end. « Ce matin, j’ai été contacté par une enseignante pour me dire que l’école avait été visitée. C’était vers 7 heures 15. Je n’imaginais pas que c’était d’une telle ampleur. Il y a déjà eu des actes de vandalisme, mais pas à ce niveau. Toutes les classes ont été visitées. Ce sont les taties et la directrice qui ont constaté les faits. Les classes ont été mises sans dessus dessous. La brigade d’identification criminelle enquête. On a dû fermer l’école pour bien relever les éléments. On avait besoin de bien mener l’enquête » a expliqué Jean-Pierre Ching, 9ème adjoint au maire en charge de l’éducation.

Jean-Pierre Ching (Crédit photo : Tahiti Nui Télévision)

« Les manuels, le mobilier… tout ce qu’il y avait dans les casiers des enfants a été saccagé. Il y a eu quelques tags même, nous n’avons pas pu entrer. On laisse la brigade faire son travail. Les services communaux viendront en renfort pour nettoyer en fin de matinée/début d’après-midi, une fois que les relevés seront finis. On va faire le constat de ce qui a disparu. Il y a déjà eu des vols occasionnels (notamment des plantations de bananiers des enfants) mais rien à ce point » a-t-il ajouté.

« Noël approche, les élèves préparaient le sapin pour la commune… Je suis malheureux pour eux »

« Je compatis au choc des équipes et des élèves. Découvrir ça en arrivant le matin dans son école, c’est décourageant, c’est déstabilisant, c’est même écœurant ! Les enfants n’ont pas besoin de ça. Ne dégradez pas nos écoles : nous n’avons pas besoin de ça. On comprend que la situation sociale de certains est tendue mais ça ne justifie pas de tels actes. Solennellement, je demande aux gens de ne pas faire ça ! C’est malheureux pour les enfants. Noël approche, les élèves préparaient le sapin pour la commune… Je suis malheureux pour eux ! Je comprends leur peine et leur tristesse. Laissez-nous tranquilles, les voleurs ! Pour la réouverture, nous attendons les conclusions des enquêteurs. Tout dépendra du niveau des dégâts. »

L’école est donc fermée ce lundi 30 novembre le temps de relevés de l’enquête et ne rouvrira pas non plus demain. Elle sera désinfectée de manière préventive par rapport à la Covid-19 et rouvrira donc ses portes mercredi 2 décembre.

Les enfants ont été récupérés par leurs parents ou les garderies, et certains ont été ramenés avec les navettes communales.

Gabriel, parent d’élève (Crédit photo : Tahiti Nui Télévision)

« J’ai reçu un coup de fil de la maîtresse disant que l’école avait été vandalisée, et qu’il fallait que l’on vienne chercher notre fille. Elle est en CM1. On était en ville, on a fait demi-tour. On ne nous a pas donné de détails. Ça fait bizarre, mais c’est pas la première fois. C’est dommage. Je crois qu’avec la crise, il y a beaucoup de personnes en difficulté. Il faut que l’on trouve des solutions » nous a indiqué Gabriel, un parent d’élève. 

infos coronavirus