mardi 15 juin 2021
A VOIR

|

Paea lance ses Heipuni Days

Publié le

Paea a lancé ce samedi matin sa première journée des Heipuni Days. Les associations de la commune ont répondu à l’appel du maire Anthony Géros. En une matinée, elles ont retiré des centaines de kilos de déchets du littoral. Sur le plan d'eau, un challenge de natation a ouvert les esprits sur l’importance de la préservation de l’environnement.

Publié le 05/06/2021 à 17:18 - Mise à jour le 05/06/2021 à 17:18
Lecture 2 minutes

Paea a lancé ce samedi matin sa première journée des Heipuni Days. Les associations de la commune ont répondu à l’appel du maire Anthony Géros. En une matinée, elles ont retiré des centaines de kilos de déchets du littoral. Sur le plan d'eau, un challenge de natation a ouvert les esprits sur l’importance de la préservation de l’environnement.

Une véritable petite armée d’écolos en herbe s’est lancée ce samedi à l’assaut des plages de Paea pour éliminer un maximum de déchets du littoral. Cette opération avait été repoussée par la Covid-19, mais ce retard n’a pas entamé la motivation de ces petites mains. Elles ont réussi la prouesse de récolter en une seule matinée plus de 500 kilos de déchets. Au-delà d’une simple opération de nettoyage, l’objectif est de sensibiliser à la préservation de la nature.

« Il y a beaucoup de travail de sensibilisation à faire et nous comptons sur ces enfants, explique Anthony Géros, le maire de Paea. Il suffit de regarder la télé et de voir ces enfants faire leur geste et de penser que le jour où on ira à la plage, on fera la même chose avant de rentrer chez nous. »

Parmi ces bénévoles, les aito du Paea Manu Ura Rugby Club ont échangé leurs crampons contre des sacs poubelle afin de participer à cette première édition des Heipuni Days.

« On a répondu à l’appel de la mairie concernant le nettoyage de nos plages parce que c’est une bonne initiative pour nos jeunes de demain, confie Taputua Teinauri, l’un des rugbymen. Et puis quand on voit les plastiques remplis, on se dit qu’il faut qu’on se réveille maintenant. »

Parallèlement à ce nettoyage, un challenge de natation. Il est porté par l’infatigable Ismaël Huukena, des grottes de Mara’a jusqu’au rivage de la mairie de Paea. Quelques habitants ont même suivi ce nageur invétéré.

« Et toutes ces personnes qui nagent des grottes de mara’a jusqu’à la mairie de Paea, ce sont des personnes de Paea, à partir de 20 ans jusqu’à 65 ans, précise Ismaël Huukena. Il y a eu une préparation depuis mercredi, jusqu’à vendredi. Hier soir on a fait un dernier briefing et ce matin, comme j’ai dit à tout le monde, on va y aller tous en paix. »

La commune annonce déjà de nouvelles journées de nettoyage pour juillet. Elle espère que les pollueurs auront pris conscience de leur impact néfaste sur la nature.

infos coronavirus