vendredi 7 août 2020
A VOIR

|

Le rahui de Atimaono sera inauguré le 7 décembre

Publié le

Le rahui de Atimaono voit enfin le jour. Son inauguration est programmée pour ce samedi 7 décembre à Tehoro, à Mataiea. Afin de protéger la ressource marine, le projet de réglementer la pêche dans cette zone était devenu une nécessité. Les communes de Mataiea et Papara ont travaillé main dans la main et c’est une première en Polynésie.

Publié le 05/12/2019 à 14:16 - Mise à jour le 06/12/2019 à 9:19
Lecture < 1 min.

Le rahui de Atimaono voit enfin le jour. Son inauguration est programmée pour ce samedi 7 décembre à Tehoro, à Mataiea. Afin de protéger la ressource marine, le projet de réglementer la pêche dans cette zone était devenu une nécessité. Les communes de Mataiea et Papara ont travaillé main dans la main et c’est une première en Polynésie.

Le rahui de Atimaono s’étend de la passe Aifa à Mataiea, jusqu’à la passe Teava no Raa à Papara. Soit une superficie de 1042 hectares, désormais interdite à la pêche, durant une période de deux ans.

« Ce qu’on a décidé avec le comité de gestion, c’est qu’on pourra encore pêcher à la ligne en bord de plage, tant qu’on a pied, explique Clément Vergnhes, conseiller municipal de Mataiea. Mais dès qu’on descend en profondeur, toute forme de pêche sera interdite jusqu’au récif, et 100 mètres au-delà du récif. »

Il aura fallu trois ans et demi aux membres des deux comités de gestion des communes de Mataiea et Papara pour exposer aux populations, pêcheurs et associations de protection de l’environnement, ce projet de rahui.

« On est passé dans tous les quartier et ce qui est ressorti de la population, c’est qu’ils veulent vraiment le rahui maintenant, confie Emile Otcenasek, pêcheur et membre du comité de gestion de Papara. On se rend compte qu’il n’y a plus grand-chose maintenant. C’est le moment. »

Atimaono devient ainsi la treizième zone de pêche réglementée de l’île de Tahiti, dont la surveillance sera confiée à plusieurs intervenants.

« Il y aura une surveillance par les pêcheurs eux-mêmes, par ceux qui sont membres du comité de gestion, et avec nos conseils municipaux, nous allons également organiser une surveillance maritime à travers la police municipale, puisque les communes sont compétentes jusqu’à 300 mètres du lagon, explique Tearii Alpha, maire de Teva i Uta. Donc nous allons aussi organiser une surveillance maritime avec une police maritime. »

L’inauguration du rahui de Atimaono est programmée ce samedi 7 décembre sur le site de Tehoro à Mataiea. Plusieurs manifestations attendent le public, de 8h30 à 13 heures.

REPORTAGEThierry Teamo

infos coronavirus

Sur les traces de l’empreinte carbone

L’empreinte carbone, on en parle beaucoup, mais de quoi s’agit-il exactement ? Un Polynésien émet en moyenne 3,8 tonnes de CO2 par an. Une empreinte en dessous de la moyenne nationale, mais qui ne vise pour l’instant que nos émissions directes. C’est-à-dire, sans tenir compte de l’acheminement des énergies fossiles. Or, loin de tout, la Polynésie affiche une très forte consommation d’hydrocarbures, notamment pour le transport terrestre, principal émetteur de gaz à effet de serre.

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

La DPDJ en mission à Raiatea

La délégation pour la prévention de la délinquance de la jeunesse (DPDJ), avec à sa tête Teiva Manutahi, s’est rendue, cette semaine, à Raiatea. Elle a organisé une réunion, mercredi, avec deux autres services du Pays, (DGEE et DPAM), dans les locaux de la circonscription des îles Sous-le-Vent, à Uturoa.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV