mercredi 2 décembre 2020
A VOIR

|

« Il faut qu’on apprenne de ce confinement : on peut très bien vivre sans consommer autant »

Publié le

C'est le constat très positif qui ressort depuis le début de cette crise sanitaire : la planète se porte mieux ! Partout dans le monde, la pollution diminue, une aubaine pour la transition énergétique. Au fenua, malgré l’épidémie que nous vivons, les militants écologistes souhaitent que les Polynésiens apprennent de ce confinement pour changer leur mode de vie. Le témoignage de Jason Man Sang :

Publié le 27/03/2020 à 12:15 - Mise à jour le 27/03/2020 à 13:55
Lecture < 1 min.

C'est le constat très positif qui ressort depuis le début de cette crise sanitaire : la planète se porte mieux ! Partout dans le monde, la pollution diminue, une aubaine pour la transition énergétique. Au fenua, malgré l’épidémie que nous vivons, les militants écologistes souhaitent que les Polynésiens apprennent de ce confinement pour changer leur mode de vie. Le témoignage de Jason Man Sang :

« Je suis militant écologiste. Ces derniers mois, on a refait un tour de l’île avec notre fameuse brouette pour sensibiliser les candidats aux municipales, pour qu’ils ‘verdissent’ leurs programmes, et qu’ils prennent en compte surtout tout ce qui est changement climatique, notre dépendance au pétrole qui peut nous être sacrement fatale…

Les grandes questions à se poser, si pour le moment, ça va, c’est : qu’est-ce qu’il va se passer quand le confinement sera fini ? Est-ce que l’on va retourner à nos modes de vie d’avant ? Est-ce qu’on va tous re-sauter dans notre voiture le lendemain ? Est-ce qu’on va continuer à surconsommer, racheter plein, trop de choses dont on n’a pas besoin ?

On encourage vraiment les gens à se préparer à ça, c’est-à-dire de commencer à planter maintenant, (…) de planter un maximum, pour que quand ça arrivera, et que les magasins seront vides, on aura à manger, on n’aura pas à se battre pour se nourrir, j’espère.

Il faut qu’on apprenne de ce confinement qu’on peut vivre très bien sans consommer autant, sans sortir autant de chez soi, que c’est aussi beaucoup de bonheur de rester tout le temps avec sa famille, de travailler moins. Si on arrive à retenir ça pour la suite, et que du coup ce ralentissement continue et pourrait même aller plus loin, ce serait une très bonne nouvelle pour nos objectifs, à faire en sorte que la nature se porte mieux. »

infos coronavirus

À partir du 15 décembre, retour à la normale pour les voyages France – Polynésie

Les Français retrouveront avec la levée du confinement la liberté de circulation à partir du 15 décembre, a affirmé mardi le ministre délégué aux Transports Jean-Baptiste Djebbari, expliquant qu'il n'y avait "aucun problème à réserver" un billet d'avion pour les outremers.