dimanche 27 septembre 2020
A VOIR

|

Covid-19 : la CCISM accompagne les patentés, entreprises et commerces du fenua

Publié le

Mobilisée et engagée pour ses 29 735 ressortissants face à la crise sanitaire et économique liée à la pandémie du Covid-19, suite à la présentation des mesures du Plan de sauvegarde économique, la CCISM met en place un dispositif d’accompagnement des patentés, entreprises et commerces polynésiens.

Publié le 25/03/2020 à 16:07 - Mise à jour le 25/03/2020 à 17:11
Lecture < 1 min.

Mobilisée et engagée pour ses 29 735 ressortissants face à la crise sanitaire et économique liée à la pandémie du Covid-19, suite à la présentation des mesures du Plan de sauvegarde économique, la CCISM met en place un dispositif d’accompagnement des patentés, entreprises et commerces polynésiens.

« La CCISM a une mission de service public, nous avons un rôle clé à jouer pour aider, les patentés, entreprises et commerces polynésiens, à traverser les difficultés actuelles et anticiper l’après crise. Afin de soutenir au mieux les patentés, entreprises et commerces impactés, nous leur apporterons les réponses à leurs questions concernant les dispositifs d’aide mis en place par le Pays, et nous les accompagnerons dans leurs démarches de demandes d’aide. La CCISM soutiendra également le Pays, auprès duquel elle interviendra pour l’accompagner dans le traitement de ces demandes d’aide » a déclaré Stéphane Chin Loy, président de la CCISM.

Dans cette dynamique et dans l’attente de la présentation des procédures et formulaires liés aux mesures de soutien du Plan de sauvegarde économique, la CCISM invite ses ressortissants a :
– Répondre à son enquête en ligne sur l’impact économique du coronavirus sur les entreprises, dont l’objectif est de recenser et d’identifier les difficultés des patentés, entreprises et commerces en Polynésie afin d’agir en fonction des remontées.
Un point de situation de l’enquête, est également proposé sur son site internet, ainsi au 24 mars 2020, sur 1 520 répondants, 99% des entreprises voient leur activité impactée par le coronavirus.
– Se rapprocher de ses conseillers, en cas de questions sur les mesures de soutien du Pays aux entreprises liées à la crise du COVID-19 : par téléphone N° Vert 44 44 56 ou par e-mail [email protected]
– Consulter régulièrement son site internet, notamment sa page dédiée aux mesures, liens et contacts utiles aux patentés, entreprises et commerces, mise à jour au fur et à mesure de l’actualité.

infos coronavirus

Témoignage : elle raconte comment elle a vécu la covid-19

Heureusement, tous les malades de la Covid ne développent pas de forme grave, comme en témoigne Me Brigitte Gaultier. Cette avocate au barreau de Papeete vient juste de reprendre son activité après plusieurs jours d’arrêt contraints et forcés. La sexagénaire a en effet contracté le virus après un rendez-vous avec l’un de ses clients. Durant 5 jours, elle a ressenti courbatures et grande fatigue, mais n’a jamais craint pour sa vie.

Le Pays accorde un prêt de 9,6 milliards de Fcfp à la CPS

Le président de la Polynésie française, Edouard Fritch, et le directeur de la Caisse de Prévoyance Sociale (CPS) par intérim, Vincent Dupont, ont signé, vendredi, une convention relative au prêt de trésorerie de 9,6 milliards de Fcfp, accordé par le Pays au profit de la CPS.

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

Une exposition sur le bombardement de Papeete pendant la...

Pour l’occasion, l’établissement scolaire a préparé une exposition de photos de la capitale après le bombardement. Le collège a également demandé à...

Les cas contact à risque élevé en isolement désormais...

Les entrepreneurs individuels et les salariés identifiés par le Bureau de Veille Sanitaire comme "cas contacts à risque élevé", empêchés de travailler du fait de la recommandation de "quarantaine" de 7 jours et dont le télétravail n'est pas possible, vont pouvoir bénéficier d'une indemnisation.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV