lundi 19 avril 2021
A VOIR

|

Air Tahiti demande à être indemnisée pour les lignes déficitaires

Publié le

La compagnie aérienne a une nouvelle fois saisi la justice. Elle demande à être indemnisée pour compenser le coût des dessertes minimales pour les lignes déficitaires dites de désenclavement.

Publié le 20/05/2020 à 14:36 - Mise à jour le 20/05/2020 à 15:57
Lecture < 1 min.

La compagnie aérienne a une nouvelle fois saisi la justice. Elle demande à être indemnisée pour compenser le coût des dessertes minimales pour les lignes déficitaires dites de désenclavement.

Air Tahiti estime assurer des obligations de service public. Dans le contexte actuel et la reprise de l’activité sur 10 îles uniquement, la compagnie craint de devoir suspendre définitivement certaines dessertes.

« Ce sont les 10 îles sur lesquelles nous avons les trafics qui sont les plus significatifs et sur lesquelles nous pouvons raisonnablement engager des activités. Sur les autres îles, la question se pose. Le secteur Twin Otter par exemple est clairement menacé. Plus les avions sont petits plus ils coûtent chers à la mise en oeuvre au siège passager » explique Manate Vivish, P-dg d’Air Tahiti. « Nous avons plaidé la cause d’Air Tahiti dans un contexte d’arrivée possible de la concurrence parce qu’il n’était pas soutenable qu’Air Tahiti soit en même temps sur le front de la concurrence et en même temps à porter ce service public. Mais la crise Covid remet complètement les choses à plat et pose la réalité économique face à nous. Donc il faut aujourd’hui la traiter » ajoute-t-il.

« Non, il n’y a pas un désaccord, il y a simplement une situation économique qui est celle que l’on connait. On ne peut pas non plus demander à Air Tahiti d’assurer des vols avec très peu de passagers sur des destinations qui coûteraient fort chers à la collectivité, parce qu’il faut bien se rendre compte que ce n’est non pas le gouvernement mais la population qui paie quelque part dès l’instant où on intervient sous forme de subventions. Donc on le fait petit à petit et en concertation avec la direction d’Air Tahiti » déclare Jean-Christophe Bouissou, ministre des Transports inter-insulaires.

infos coronavirus