dimanche 27 septembre 2020
A VOIR

|

Air Tahiti demande à être indemnisée pour les lignes déficitaires

Publié le

La compagnie aérienne a une nouvelle fois saisi la justice. Elle demande à être indemnisée pour compenser le coût des dessertes minimales pour les lignes déficitaires dites de désenclavement.

Publié le 20/05/2020 à 14:36 - Mise à jour le 20/05/2020 à 15:57
Lecture < 1 min.

La compagnie aérienne a une nouvelle fois saisi la justice. Elle demande à être indemnisée pour compenser le coût des dessertes minimales pour les lignes déficitaires dites de désenclavement.

Air Tahiti estime assurer des obligations de service public. Dans le contexte actuel et la reprise de l’activité sur 10 îles uniquement, la compagnie craint de devoir suspendre définitivement certaines dessertes.

« Ce sont les 10 îles sur lesquelles nous avons les trafics qui sont les plus significatifs et sur lesquelles nous pouvons raisonnablement engager des activités. Sur les autres îles, la question se pose. Le secteur Twin Otter par exemple est clairement menacé. Plus les avions sont petits plus ils coûtent chers à la mise en oeuvre au siège passager » explique Manate Vivish, P-dg d’Air Tahiti. « Nous avons plaidé la cause d’Air Tahiti dans un contexte d’arrivée possible de la concurrence parce qu’il n’était pas soutenable qu’Air Tahiti soit en même temps sur le front de la concurrence et en même temps à porter ce service public. Mais la crise Covid remet complètement les choses à plat et pose la réalité économique face à nous. Donc il faut aujourd’hui la traiter » ajoute-t-il.

« Non, il n’y a pas un désaccord, il y a simplement une situation économique qui est celle que l’on connait. On ne peut pas non plus demander à Air Tahiti d’assurer des vols avec très peu de passagers sur des destinations qui coûteraient fort chers à la collectivité, parce qu’il faut bien se rendre compte que ce n’est non pas le gouvernement mais la population qui paie quelque part dès l’instant où on intervient sous forme de subventions. Donc on le fait petit à petit et en concertation avec la direction d’Air Tahiti » déclare Jean-Christophe Bouissou, ministre des Transports inter-insulaires.

infos coronavirus

Témoignage : elle raconte comment elle a vécu la covid-19

Heureusement, tous les malades de la Covid ne développent pas de forme grave, comme en témoigne Me Brigitte Gaultier. Cette avocate au barreau de Papeete vient juste de reprendre son activité après plusieurs jours d’arrêt contraints et forcés. La sexagénaire a en effet contracté le virus après un rendez-vous avec l’un de ses clients. Durant 5 jours, elle a ressenti courbatures et grande fatigue, mais n’a jamais craint pour sa vie.

Le Pays accorde un prêt de 9,6 milliards de Fcfp à la CPS

Le président de la Polynésie française, Edouard Fritch, et le directeur de la Caisse de Prévoyance Sociale (CPS) par intérim, Vincent Dupont, ont signé, vendredi, une convention relative au prêt de trésorerie de 9,6 milliards de Fcfp, accordé par le Pays au profit de la CPS.

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

Les cas contact à risque élevé en isolement désormais...

Les entrepreneurs individuels et les salariés identifiés par le Bureau de Veille Sanitaire comme "cas contacts à risque élevé", empêchés de travailler du fait de la recommandation de "quarantaine" de 7 jours et dont le télétravail n'est pas possible, vont pouvoir bénéficier d'une indemnisation.

171 plants de paka découverts à Taiarapu-Est

Les militaires de la brigade de Taravao sont intervenus au domicile d'un particulier à Faaone et ont découvert 171 plants de cannabis et 5 boîtes contenant du cannabis séché (644 g).

Sénatoriales : Michel Villar, le compagnon de route discret...

Michel Villar est candidat aux élections sénatoriales sous la bannière du Tavini Huiraatira. "Compagnon de route discret" d'Oscar Temaru depuis une trentaine d'années, il a rejoint le leader indépendantiste de façon plus publique depuis les territoriales, et maintenant les sénatoriales.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV