dimanche 18 avril 2021
A VOIR

|

Vidéo – Jack Johnson enchante To’ata

Publié le

CONCERT - Vendredi soir à To’ata, le chanteur Hawaien Jack Johnson a rassemblé plus de 5000 spectateurs. De nombreux fans qui ont aussi répondu favorablement à l’appel de l’artiste, de venir muni d’une gourde. C’est ainsi que le premier concert écologique a fait son apparition au fenua.

Publié le 27/04/2019 à 14:34 - Mise à jour le 18/06/2019 à 10:32
Lecture < 1 min.

CONCERT - Vendredi soir à To’ata, le chanteur Hawaien Jack Johnson a rassemblé plus de 5000 spectateurs. De nombreux fans qui ont aussi répondu favorablement à l’appel de l’artiste, de venir muni d’une gourde. C’est ainsi que le premier concert écologique a fait son apparition au fenua.

Pour son tout premier concert au fenua, le public polynésien a fait honneur au chanteur Hawaien. Un évènement placé sous le signe de la préservation de l’environnement auquel ont été convié les associations écologiques.  Pour cette première sur le fenua, Jack Johnson avait demandé au public de se munir de gourdes à la place de bouteilles en plastique. Une idée originale à laquelle le public s’est montré particulièrement coopératif.
On écoute Moea Pereyre membre du collectif « Nana sac plastiques ».

Avec ce concert unique en Polynésie, Jack Johnson aura réussi à faire bouger les consciences le temps d’une soirée. Un concept écologique qui on l’espère sera réitéré.

infos coronavirus

Nouvelle-Zélande : essai d’une application pour détecter le virus avant les symptômes

L'application, appelée "elarm", se connecte aux montres connectées ou aux appareils mobiles qui mesurent les performances sportives et utilise l'intelligence artificielle pour...

Retour sur une année de Covid en Polynésie

L’année dernière à la même période, la Polynésie était confinée. Un mauvais souvenir marquant le début d’une crise sanitaire et économique due à la Covid-19. Des premiers cas au compte-gouttes, puis la flambée, jusqu’au contrôle de l’épidémie depuis fin décembre, le Dr Henri-Pierre Mallet revient avec nous sur cette année difficile.