fbpx
samedi 29 février 2020
A VOIR

|

Les sports traditionnels Ma’ohi se développent à Hawai’i

Publié le

La 4ème édition du Heiva i Vaihi a lieu ce week-end dans la vallée de Waimea, sur le North Shore de O’ahu. Une douzaine d’athlètes de Tahiti sont sur place. Ils se sont familiarisés avec les pierres qui seront utilisée durant la compétition.

Publié le 09/11/2019 à 18:03 - Mise à jour le 12/11/2019 à 9:09
Lecture < 1 min.

La 4ème édition du Heiva i Vaihi a lieu ce week-end dans la vallée de Waimea, sur le North Shore de O’ahu. Une douzaine d’athlètes de Tahiti sont sur place. Ils se sont familiarisés avec les pierres qui seront utilisée durant la compétition.

Discipline phare de cette compétition de sports traditionnels: le levé de pierre.  Sur le front de mer de Honolulu, les athlètes ont pu se familiariser avec les pierres qui seront utilisées pendant la compétition. La délégation Tahitienne prend les choses très au sérieux et revoie chaque détail. L’entraîneur de l’équipe tahitienne Ratia Eriatara rappelle que l’épreuve est chronométrée et c’est que plus rapide qui gagne.

Pour Enoch Laughlin, président de la fédération de sports traditionnels, les tahitiens doivent continuer à s’entraîner car le niveau des athlètes du pacifique a beaucoup évolué ces dernières années. Lors des dernières compétitions organisées à Tahiti lors du heiva, il y a eu ” des Néo-Zélandais et Néo-Zélandaise en course de porteur de fruits, les hawaiiens qui grignotent de plus en plus” de terrain. Donc aujourd’hui les athlètes polynésiens partagent leurs savoirs “mais avec moins de facilité”.  

Face aux Tahitiens il y aura des Samoans, des Maoris et des Hawaiiens. Les associations Tehaanui et Nahiti ont donc envoyé leurs meilleurs éléments à Hawaii.

La compétition a lieu aujourd’hui dans la vallée de Waimea.  En plus du levé de pierre, la compétition inclura la course de porteur de fruits, le grimper au cocotier, la lutte et le lancé de javelot.  

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

L’audiovisuel, un secteur qui séduit les jeunes

Ils sont graphistes, cadreurs, réalisateurs ou beatmakers. Avec la généralisation des smartphones et du numérique, les métiers de l’audiovisuel attirent de plus en plus de jeunes. Faute d’école spécialisée au fenua, ils sont nombreux à se former sur le tas. Comment font-ils pour s’en sortir et se faire une place sur un marché restreint ? Eléments de réponse.

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

59 CVD actés en commission d’examen

Lors de cette commission, un total de 59 CVD a été acté, ceux-ci devant démarrer leur stage début avril. Destiné aux jeunes diplômés de niveau...

Ces régimes qui font grossir

Chercheuse sur les comportements alimentaires, Sophie Deram invite à "oublier les régimes" parce qu’"ils font grossir". C’est d’ailleurs le titre de son livre qui trouve un écho particulier en Polynésie, où les régimes et les formules "miracles" font plus de mal que de bien.

Le co-working, une tendance qui se développe au fenua

Plusieurs espaces de travail ont ouvert leurs portes depuis quelques années au fenua. Le principe est simple : il s’agit de travailler dans des espaces collectifs, ce qui permet le partage et l’échange. Au centre-ville, un nouvel espace de co-working a ouvert avec une vue imprenable sur le port de Papeete.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV

X