vendredi 3 décembre 2021
A VOIR

|

Heiva des Écoles de ‘Ori Tahiti : ‘Ori Tuahiti, Hei ‘Ori, École de danse de Moeata, Tamariki Poerani

Publié le

3eme soirée du 27eme Heiva des écoles, les splendides et passionnées prestations des formations ‘Ori Tuahiti, Hei ‘Ori, l’école de danse de Moeata, et Tamariki Poerani, ont eu raison des quelques incidents techniques émaillants la soirée.

Publié le 05/06/2021 à 9:58 - Mise à jour le 05/06/2021 à 15:48
Lecture 6 minutes

3eme soirée du 27eme Heiva des écoles, les splendides et passionnées prestations des formations ‘Ori Tuahiti, Hei ‘Ori, l’école de danse de Moeata, et Tamariki Poerani, ont eu raison des quelques incidents techniques émaillants la soirée.

‘Ori Tuahiti

Pour sa 6ème participation ‘Ori Tuahiti relève le défi de mettre en scène le fruit de leur apprentissage annuel. Tuahiti Vernaudon, élue meilleure danseuse lors du Heiva de 2007, dirige son école située sur la commune de Mahina, et à ce titre, a su transmettre son expérience et son savoir de la danse traditionnelle. Avec ravissement, un challenge tenu haut la main par ses 40 élèves.

Hei ‘Ori

L’école de danse Hei ‘Ori compte cette année plus de 140 élèves, elle existe depuis 2008 et se situe à la presqu’île. Heimoana Metua, directrice et chorégraphe assistée de Tommy Tihoni, nouvel arrivé en 2020 et meilleur danseur du Heiva i Tahiti 2016, ont su insuffler de la joie et de la grâce dans leur chorégraphie et de la fierté dans leurs costumes. Sensibilisant leurs élèves à leur identité culturelle, la thématique abordée « Ma langue, mon identité culturelle, ma terre, sans cesse je vous serai reconnaissant » fût interprétée avec des « fa’arapu » endiablés et de fougueux « pa’oti ». Les plus petits n’ont pas démérité et les plus grands ont enchanté le public. Objectif rempli. Dès que les mesures sanitaires le permettront, le groupe Hei ‘Ori participera au Heiva i Tahiti pour fouler la scène mythique de To’ata.

École de danse de Moeata

La première école de danse du Territoire créée en juin 1989, a fêté ses 30 ans d’existence en décembre 2019. Sa fondatrice, chorégraphe et directrice, Moeata Laughlin nous fait l’honneur de se produire, pour la 26ème année, avec toujours plus d’amour, de grâce et de passion. Mère et fille, à l’unisson, ont offert le meilleur de leur apprentissage qui ne cesse de s’étoffer au fil des ans. Ce soir, Moeata et Hianau tiennent à remercier leurs parents d’élèves ainsi que toutes les personnes qui les soutiennent depuis toujours.

Tamariki Poerani

Depuis plus de 25 ans, l’académie de danse Tamariki Poerani, située à Papeete, auréolée de nombreux et prestigieux titres du Heiva i Tahiti, du Hura Tapairu ou encore du ‘Ori Tahiti Solo Compétition, nous embarque dans leur univers et présentait ce soir deux formations : une de jeunes danseurs de 3 à 17 ans puis la seconde constituée d’adultes de 18 à 84 ans.

Le thème de cette année est « Huritau », le basculement du temps, lequel nous rappelle, dans une société où les habitudes sont bouleversées, l’importance de renforcer ses racines identitaires grâce à la force des traditions.

Makau Foster nous livre son ressenti : « nous dansons pour égayer la vie, apporter de la grâce, de la beauté, des fleurs et des parfums. », puis enchaîne sur une fervente invitation : « N’oubliez pas de soutenir les spectacles. Ça ne peut que vous apporter des frissons et du bonheur. Venez partager des émotions, de l’amour et notre culture polynésienne. »

Elle finit par remercier tous ceux qui la suivent de près ou de loin.

Texte : Victoire Brotherson. Photos : Stéphane Sayeb

infos coronavirus