samedi 15 août 2020
A VOIR

|

Facebook dit avoir supprimé 5,4 milliards de faux comptes depuis le début de l’année

Publié le

Facebook a affirmé mercredi avoir supprimé 5,4 milliards de faux comptes d'utilisateurs depuis le début de l'année, contre 2,1 milliards l'année dernière à la même période.

Publié le 13/11/2019 à 10:41 - Mise à jour le 13/11/2019 à 11:00
Lecture 2 minutes

Facebook a affirmé mercredi avoir supprimé 5,4 milliards de faux comptes d'utilisateurs depuis le début de l'année, contre 2,1 milliards l'année dernière à la même période.

Dans son rapport bi-annuel sur la transparence, le géant des réseaux sociaux explique avoir « amélioré ses capacités à détecter et bloquer » les créations de comptes « faux ou abusifs » au point d’empêcher des millions de tentatives tous les jours.

Rien que de janvier à mars, Facebook assure avoir supprimé 2,2 milliards de comptes, un record.

« Comme nous bloquons de plus en plus de faux comptes avant même qu’ils soient créés, nous en avons de moins en moins à désactiver, et nos interventions ont diminué depuis le premier trimestre », remarque la firme de Menlo Park.

Les suppressions de comptes sont tout de même restées à des niveaux très élevés.

Après des opérations de manipulation lors des élections américaines de 2016, principalement orchestrées depuis la Russie, Facebook et les autres plateformes sociales ont réagi avec un arsenal de mesures déployées graduellement depuis 2018 pour lutter contre les faux comptes et la désinformation, aussi bien dans les contenus partagés par les utilisateurs que dans les publicités.

Le réseau dominant multiplie aussi les efforts, notamment en matière de transparence, pour rétablir la confiance avec ses utilisateurs, en particulier vis-à-vis des gouvernements qui cherchent à exercer plus de contrôle sur ses applications et ses données.

Ce rapport indique ainsi que les autorités américaines ont formulé plus de 50 000 requêtes pour obtenir des données d’utilisateurs de Facebook de janvier à juin 2019, un chiffre en augmentation de 23% par rapport au semestre précédent.

Dans la majorité des cas, il s’agit de requêtes légales, fondées sur des décisions de justice, mais il peut aussi s’agir d' »urgences ». « Si une requête semble non justifiée ou trop large, nous nous défendons et la combattons dans les tribunaux si nécessaire. Nous ne fournissons pas de ‘portes dérobées’ ouvrant sur les informations des gens », insiste Facebook.

Au premier semestre, les demandes de gouvernements ont progressé de 16% à plus de 128 000 en tout, avec l’Inde et le Royaume-Uni en deuxième et troisième positions, suivis par l’Allemagne et la France.

SourceAFP

infos coronavirus

Sur les traces de l’empreinte carbone

L’empreinte carbone, on en parle beaucoup, mais de quoi s’agit-il exactement ? Un Polynésien émet en moyenne 3,8 tonnes de CO2 par an. Une empreinte en dessous de la moyenne nationale, mais qui ne vise pour l’instant que nos émissions directes. C’est-à-dire, sans tenir compte de l’acheminement des énergies fossiles. Or, loin de tout, la Polynésie affiche une très forte consommation d’hydrocarbures, notamment pour le transport terrestre, principal émetteur de gaz à effet de serre.

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

Port du masque dans les bus : les chauffeurs vont...

Alors que les cas de Covid-19 se multiplient ces derniers jours, le respect de gestes barrières est encore négligé par une partie de la population. Dans les bus ce matin, nombre de passagers ne portaient pas de masque alors qu’il a été rendu obligatoire par arrêté du gouvernement le mois dernier. Les chauffeurs ont donc à nouveau eu pour consigne d’insister auprès des usagers pour que la mesure soit respectée.

Les partenaires sociaux sollicitent une rencontre avec les autorités...

Les représentants des centrales syndicales salariales et patronales se sont réunis, en milieu de matinée, au Conseil économique social environnemental et culturel. Ils disent être inquiets de la situation sanitaire du Pays et réclament une rencontre ce jour avec le gouvernement et le représentant de l'État...

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV