dimanche 29 novembre 2020
A VOIR

|

Asie-Pacifique : le coronavirus se propage par les moins de 50 ans (OMS)

Publié le

Le coronavirus en Asie-Pacifique se propage actuellement par des personnes de moins de cinquante ans qui parfois ne savent pas qu'elle sont contaminées, a indiqué l'OMS mardi, mettant en garde contre une "nouvelle phase" de l'épidémie.

Publié le 18/08/2020 à 11:37 - Mise à jour le 18/08/2020 à 11:38
Lecture < 1 min.

Le coronavirus en Asie-Pacifique se propage actuellement par des personnes de moins de cinquante ans qui parfois ne savent pas qu'elle sont contaminées, a indiqué l'OMS mardi, mettant en garde contre une "nouvelle phase" de l'épidémie.

Les personnes asymptomatiques ou n’ayant que de légers symptômes du Covid-19 risquent d’infecter des personnes âgées ou vulnérables, a indiqué le directeur de la région du Pacifique occidental de l’OMS lors d’un point de presse virtuel.

« L’épidémie est en train de changer. Les personnes d’une vingtaine, trentaine et quarantaine d’années sont de plus en plus à l’origine de la menace », a-t-il dit.

« Beaucoup ne savant pas qu’ils sont infectés, n’ayant que de légers symptômes, voire aucun ».

« Nous n’observons pas une simple résurgence. J’y vois un signal que nous sommes entrés dans une nouvelle phase de la pandémie en Asie-Pacifique », a poursuivi M. Kasai.

Deux tiers des infections au Japon concernent des personnes âgées de moins de quarante ans, selon les données de l’OMS sur la phase actuelle de contagion.

C’est également de plus de la moitié des cas aux Philippines et en Australie.

« Nous devons redoubler d’efforts pour empêcher le virus d’atteindre les populations vulnérables », avertit M. Kasai.

Des pays où l’épidémie était maîtrisée comme la Nouvelle Zélande, le Vietnam et la Corée du Sud ont détecté de nouveaux clusters, ce qui a forcé les gouvernements à imposer à nouveau des mesures de confinement et de distanciation sociale dans les villes.

Le recours à des mesures ciblées dans la région est jugé encourageant car il a permis de réduire l’impact économique et social des mesures de confinement et est plus acceptable à long terme, selon M. Kasai. La menace perdurera toutefois « tant que le virus circulera et que nous ne sommes pas immunisés contre lui » a-t-il averti.

infos coronavirus

Malgré la Covid, forte affluence au marché de Papeete le dimanche

Alors que les bars, discothèques et salles de sport sont fermés et les animations commerciales en plein air interdites, le marché de Papeete, lui, était encore bondé ce dimanche. La direction a renforcé son dispositif afin de lutter contre la propagation du coronavirus, mais il reste difficile de faire respecter la distanciation sociale en raison de l'affluence...

À Raiatea, le ma’a tahiti pour aider les jeunes à s’en sortir

Pour sortir du marasme économique, à Raiatea, une famille de Tumaraa mise sur un savoir-faire ancestrale : le "ahi ma'a". Depuis le début de la crise, plusieurs jeunes se retrouvent sans emploi, et le retour aux sources pourrait les aider à sortir de ce mauvais pas...

Eugène Sommers, président du CESEC : « Il y a 640 milliards qui dorment » dans les banques

Afin de faire un tour d’horizon de l’actualité, Eugène Sommers, président du Conseil Économique, Social, Environnemental et Culturel de la Polynésie française (CESEC), était l'invité de notre journal :