lundi 19 avril 2021
A VOIR

|

Une année d’insolites : 2020 a aussi fait sourire

Publié le

Si l'année 2020 restera marquée par l'angoisse autour de la pandémie de Covid-19, elle a aussi connu son lot de petits événements cocasses ou insolites. En voici un florilège :

Publié le 15/12/2020 à 13:50 - Mise à jour le 15/12/2020 à 13:50
Lecture 4 minutes

Si l'année 2020 restera marquée par l'angoisse autour de la pandémie de Covid-19, elle a aussi connu son lot de petits événements cocasses ou insolites. En voici un florilège :

Demande en mariage « blindée »

Un officier russe a fait assaut de romantisme pour la Saint-Valentin, s’entourant de 16 chars de combat T-72B3 en « formation coeur » pour demander la main de sa dulcinée.


Bouquet de roses rouges à la main, le lieutenant Denis Kazantsev s’est agenouillé dans la neige pour faire sa demande, sur le polygone militaire d’Alabino, près de Moscou. 

« C’est très inattendu ! », a soufflé sa fiancée, Alexandra Kopytova, avant d’opiner.

Braquage de papier toilette

Armés de couteaux, trois hommes ont braqué un chauffeur de camion fin février dans un quartier mal famé de Hong Kong afin de le dépouiller de sa cargaison de… papier toilette, d’une valeur de plus de 1 000 dollars hongkongais (12 708 Fcfp).

Après l’apparition du nouveau coronavirus en Chine, une hystérie collective s’est emparée des consommateurs à travers la planète, qui se sont rués sur le papier hygiénique, par crainte d’une pénurie.

Du ski en salon, en plein confinement

Confiné comme tous les Espagnols, un Barcelonais de 28 ans s’est filmé début avril en train de gravir puis dévaler une montagne de draps à ski dans son salon.


Dans une vidéo de 57 secondes, on voit ce skieur amateur se réveiller dans un sac de couchage dans son salon, puis gravir une montagne de draps blancs au piolet, avant de la redescendre en enchaînant les figures à skis… le tout filmé depuis le plafond.

Corona ou Lockdown, prénoms en vogue

Pour « combattre les préjugés » entourant le Covid-19, deux mamans du sud-est de l’Inde ont baptisé leurs bébés nés en avril Corona Kumar et Corona Kumari.

Toujours en Inde, un couple de travailleurs migrants bloqué par la pandémie à des milliers de kilomètres de son domicile choisi d’appeler son fils « Lockdown » (confinement).

Pluie de cannabis en Terre sainte

Des centaines de sachets contenant du cannabis sont tombés du ciel en septembre sur la place centrale de Tel-Aviv, à la grande joie de passants éberlués. 


Un miracle ? Plutôt une initiative du groupe « Drone vert », favorable à la légalisation de cette drogue en Israël, qui a annoncé sur la messagerie Telegram son intention de reproduire cette « pluie de cannabis » ailleurs dans le pays. Les deux « pilotes » du drone ont été interpellés.

Un serpent en guise de masque

Dédaignant foulard ou bandana, le passager d’un bus de Manchester est monté à bord en septembre avec un python enroulé autour du cou et du visage, façon boa.


« Cela n’a gêné personne », même quand le reptile a commencé à explorer le véhicule, a assuré un témoin sans sourciller.

La possibilité de recourir à des masques alternatifs « ne s’étend pas à l’utilisation d’une peau de serpent -en particulier lorsqu’elle se trouve toujours attachée au serpent », ont précisé les autorités locales.

Élu triomphalement… après sa mort

Ses ouailles l’aimaient trop pour ne pas lui confier un nouveau mandat : décédé le 17 septembre du Covid-19, le maire sortant d’une petite commune roumaine a été réélu haut la main onze jours plus tard. 

Et après la clôture du scrutin, les villageois se sont rendus sur sa tombe pour « le féliciter », bougies à la main, a témoigné sur Facebook une habitante de Deveselu.

Une « puce » en bouse de vache

La Commission nationale de la vache indienne a annoncé mi-octobre avoir développé une « puce » en bouse de vache protégeant ses utilisateurs des radiations du téléphone portable.


« Tout cela a été prouvé par la science », a affirmé le président de cette agence officielle créée l’an dernier par le gouvernement nationaliste hindou de Narendra Modi.

Les vaches sont considérées comme un animal sacré dans l’hindouisme et certains hindous estiment que l’urine et les bouses de ce ruminant auraient des vertus thérapeutiques.

Franche attestation

Un Français de 39 ans interpellé en plein couvre-feu au mois de novembre avait écrit sur l’attestation justifiant son déplacement vouloir « péter la gueule à un mec ».

« Il avait son attestation manuscrite avec son vrai nom, l’heure de départ de chez lui », a raconté le policier qui lui a infligé 135 euros (16 110 Fcfp) d’amende. « On lui a dit que le motif n’était pas valable ».

Rattrapée par la queue

Une rame de métro qui a déraillé le 2 novembre près de Rotterdam aux Pays-Bas a atterri miraculeusement sur la sculpture d’une queue de baleine géante, ce qui a sans doute évité une catastrophe, même s’il ne transportait pas de passagers.

Pour l’architecte Marteen Struijs, ce métro suspendu dans les airs est en soi une sorte d’oeuvre d’art.

« Fucking » se rebaptise « Fugging »

Dans l’espoir d’échapper aux moqueries des visiteurs, les habitants de la bourgade autrichienne de Fucking ont décidé fin novembre de rebaptiser leur village « Fugging » à compter du 1er janvier 2021.

Des badauds venaient régulièrement se faire photographier devant les panneaux de signalisation du lieu-dit synonyme d’insulte en anglais, parfois dans des positions scabreuses, en vue d’alimenter les réseaux sociaux en jeux de mots osés. 

infos coronavirus

Nouvelle-Zélande : essai d’une application pour détecter le virus avant les symptômes

L'application, appelée "elarm", se connecte aux montres connectées ou aux appareils mobiles qui mesurent les performances sportives et utilise l'intelligence artificielle pour...

Retour sur une année de Covid en Polynésie

L’année dernière à la même période, la Polynésie était confinée. Un mauvais souvenir marquant le début d’une crise sanitaire et économique due à la Covid-19. Des premiers cas au compte-gouttes, puis la flambée, jusqu’au contrôle de l’épidémie depuis fin décembre, le Dr Henri-Pierre Mallet revient avec nous sur cette année difficile.