mercredi 3 mars 2021
A VOIR

|

Turquie : sortie de piste spectaculaire d’un avion au bord d’une falaise

Publié le

Publié le 13/01/2018 à 10:41 - Mise à jour le 13/01/2018 à 10:41
Lecture 2 minutes

Les 162 passagers et six membres d’équipage de ce Boeing 737-800 de Pegasus Airlines, qui arrivait d’Ankara pour atterrir à Trébizonde, ont pu être évacués de l’avion, et personne n’a été blessé, a affirmé la compagnie.

Les images de CNN Turquie montraient l’appareil en position délicate, les roues embourbées dans le contrefort d’une falaise descendant vers la Mer Noire. Un véritable « miracle » que personne n’ait été blessé, selon une passagère.
D’autres images, de l’agence Dogan, montraient de la fumée sortant de l’appareil. Selon l’agence, l’appareil s’est retrouvé à 25 mètres de la mer.

La cause de l’accident est inconnue pour l’instant, mais une enquête est en cours, a déclaré le bureau du gouverneur de la région.
Le procureur de Trébizonde a indiqué dimanche avoir ouvert de son côté une enquête criminelle. Le procureur souhaite notamment recueillir les dépositions des six membres de l’équipage. 

L’une des passagères, Fatma Gordu, a raconté à l’agence de presse Anadolu la panique des passagers. « Nous avons commencé à pencher sur le côté, puis en avant. C’était la panique, les gens criaient, hurlaient », a-t-elle dit.
Selon cette passagère, il y avait des odeurs de carburant, qui faisaient craindre un départ d’incendie. « C’est pour cela que nous avions si peur », a-t-elle ajouté.
« Quand on a dit qu’il fallait que tout le monde quitte l’avion par la sortie arrière, chacun a essayé de passer devant l’autre, c’était une situation horrible », a ajouté Fatma Gordu.

Selon une autre passagère, Yuksel Gordu, leur sauvetage a été « un miracle ». Nous aurions pu brûler, cela aurait pu exploser, nous aurions pu tomber dans la mer », a-t-elle confié.

« L’avion sera retiré pendant que toutes les mesures seront prises pour les autres travaux et procédures », a déclaré le gouverneur de Trébizonde Yucel Yavuz à l’agence Anadolu. Il a ajouté qu’un petit nombre de personnes avaient demandé à aller à l’hôpital, sans fournir de précisions.

L’aéroport, qui avait été fermé, a rouvert dimanche matin, et les opérations pour dégager l’avion accidenté se poursuivaient.
Selon le professeur Atakan Aksoy de l’Université technique de Karadeniz, la construction d’une seconde piste devrait être accélérée. « Ce type d’accident peut arriver en raison de l’étroitesse du terrain dans la partie nord de l’aéroport et de la proximité d’une falaise », a-t-il déclaré à l’agence Dogan.

AFP

infos coronavirus