mercredi 5 août 2020
A VOIR

|

Coronavirus : E Mauruuru A Vau, une vidéo pour dire merci

Publié le

Une vidéo musicale reprenant le titre "E Mauruuru A Vau" a été postée ce dimanche sur Facebook. Il s'agit d'un projet bénévole pour dire merci à tout un chacun en cette période particulière.

Publié le 11/05/2020 à 11:30 - Mise à jour le 19/05/2020 à 15:15
Lecture < 1 min.

Une vidéo musicale reprenant le titre "E Mauruuru A Vau" a été postée ce dimanche sur Facebook. Il s'agit d'un projet bénévole pour dire merci à tout un chacun en cette période particulière.

E Mauruuru A Vau

Et vous ? Qui voulez-vous remercier ? Citez-les quand vous partagerez la vidéo 😍Par cette chanson, nous tenons à 🙏 remercier toutes les personnes qui se sont mobilisés pendant le confinement et qui se mobilisent encore aujourd’hui pour notre Fenua 🇵🇫! Il est vrai que la chanson parle de départ, d’un au revoir à la Polynésie, de nostalgie de quitter Tahiti, mais cela parle aussi de retour, de se revoir, de se retrouver et chanter à nouveau ensembles 💝🎶 Mauruūru 🙏 à tous ceux qui ont donné de leurs temps pour aider, soutenir, organiser et faire face à cette situation difficile. De façon bénévole, dans le cadre de leur travail, par obligation ou nécessité. Pour tous ceux qui ont fait face à une période très difficile, mais qui n’ont jamais baissés les bras, qui ne se sont pas laissé abattre et qui ont tenu le cap ✌️Au sein de nos foyers, de nos familles, avec nos voisins, notre quartier, notre commune, notre île, notre archipel, notre Polynésie.Mauruūru 🤍 ! Mauruūru à TOUS ! Soyons Solidaires à tous les niveaux, pour notre Polynésie.

Posted by E Mauruūru A Vau on Sunday, May 10, 2020

Il aura fallu deux mois à Maeva Li et Amandine Clémencet pour réaliser cette vidéo un peu spéciale. Un projet bénévole pour dire merci en musique au corps médical, mais aussi à toutes les personnes qui ont donné de leurs temps pour aider ceux en difficulté, et à toutes celles qui n’ont pas baissé les bras en cette période difficile.

C’est la vidéo d’un orchestre italien jouant « Belle Ciao » en mode confinement publiée sur les réseaux sociaux en mars dernier qui a fait germer l’idée d’une version tahitienne du concept. Le choix de la chanson s’est porté sur un titre bien connu au fenua : E Mauruuru A Vau. « C’est une chanson écrite dans les années 60 et qui était diffusée à l’aéroport à l’occasion des départs, pour dire au revoir, vous allez nous manquer et on espère vous revoir, explique Maeva Li. Même si elle parle de départ, elle parle aussi de retour, de se revoir, de se retrouver et chanter à nouveau ensemble. Et c’est ça qu’on a voulu exprimer. »

Au total, 30 volontaires ont participé au projet, en chantant, en jouant d’un instrument ou en dansant. Et ça n’a pas été une mince affaire. « Amandine, qui est professeur au Conservatoire, s’est occupée de toute la partie classique, poursuit Maeva Li. Elle a mis en forme les partitions pour les quatre voix différentes et fait l’arrangement. Chaque participant avait un mode d’emploi à suivre pour s’enregistrer et j’ai commencé à recevoir les premières vidéos entre début et mi-avril. Ensuite il m’a fallu des heures et des heures de montage pour combiner le tout. »

Un travail herculéen qui a reçu un bel accueil des internautes. En effet, la vidéo comptabilisait déjà plus de 3 000 vues, 12 heures seulement après sa publication.

infos coronavirus

Sur les traces de l’empreinte carbone

L’empreinte carbone, on en parle beaucoup, mais de quoi s’agit-il exactement ? Un Polynésien émet en moyenne 3,8 tonnes de CO2 par an. Une empreinte en dessous de la moyenne nationale, mais qui ne vise pour l’instant que nos émissions directes. C’est-à-dire, sans tenir compte de l’acheminement des énergies fossiles. Or, loin de tout, la Polynésie affiche une très forte consommation d’hydrocarbures, notamment pour le transport terrestre, principal émetteur de gaz à effet de serre.

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

Marquises : 16 évasans en hélicoptère depuis le 1er...

Le Vice-président de la Polynésie française a présenté au Conseil des ministres le point de situation sur le dossier de transports d’évacuations sanitaires dans l’archipel des Marquises et de mise aux normes de l’hélistation sur Nuku Hiva.

Coral Gardeners et Vaimalama Chaves : la Miss a adopté...

De retour au fenua, Vaimalama Chaves, Miss Tahiti 2018 et Miss France 2019, a rendu visite à l'association Coral Gardeners à Moorea, dont elle est ambassadrice, et a planté son corail baptisé "Fati".

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV