A VOIR

|

Indira Ampiot, Miss Guadeloupe, est Miss France 2023

Publié le

C’est à Châteauroux, dans le Centre-Val de Loire, que s'est déroulée l’élection de Miss France 2023. Une élection placée sous le signe du cinéma, avec des références aux plus grands succès des 20 dernières années. Indira Ampiot, Miss Guadeloupe, a été sacrée Miss France. Herenui Tuheiava n’a pas été retenue dans les 15 finalistes.

Publié le 17/12/2022 à 12:27 - Mise à jour le 17/12/2022 à 17:14
Lecture 2 minutes

C’est à Châteauroux, dans le Centre-Val de Loire, que s'est déroulée l’élection de Miss France 2023. Une élection placée sous le signe du cinéma, avec des références aux plus grands succès des 20 dernières années. Indira Ampiot, Miss Guadeloupe, a été sacrée Miss France. Herenui Tuheiava n’a pas été retenue dans les 15 finalistes.

Tatouages, mariage et limite d’âge: le concours Miss France, dont la 93e édition s’est tenue ce samedi soir près de Châteauroux, a décidé cette année de faire voler en éclats plusieurs tabous pour moderniser un concours de beauté populaire mais souvent décrié.

Si la taille minimum demeure, le concours a décidé cette année d’élargir ses critères de sélection: il est désormais ouvert à toutes les femmes de plus de 18 ans, sans limite d’âge, y compris mariées, avec ou sans enfants, ouvert aux femmes transgenres, aux femmes tatouées…

“Les modalités du concours qui ont changé ne sont que le reflet de la société actuelle”, explique à l’AFP Cindy Fabre, Miss France 2005 et nouvelle directrice du concours. “Rares sont les filles qui ne sont pas tatouées. Il fallait qu’on s’adapte à cela”.

Herenui Tuheiava ne passe pas les 15 sélectionnées

Trente miss régionales âgées de 18 à 26 ans, dont notre miss Tahiti Herenui Tuheiava, ont concouru. Herenui espérait ainsi marcher sur les traces de Vaimalama Chaves, Miss France 2019,  qui lui avait glissé quelques conseils avant de commencer la préparation pour Miss France 2023.

C’est sur le thème de Harry Potter, devant la grande table du banquet, que notre miss a effectué son premier passage spécial. Dans sa tenue d’élève de poudlard et en talons, elle avait la pression de se présenter en seconde position devant le jury, composé de l’acteur Francis Huster, de la judokate Clarisse Agbegnenou, du chanteur Kendji Girac, du producteur Dominique Besnehard, du comédien Arnaud Ducret et de la Miss France 2023 Marine Lorphelin.

(Crédit Photo : GUILLAUME SOUVANT / AFP)

Se déclarant “ambassadrice de la jeunesse polynésienne“, Herenui affichait sa confiance dans la courte vidéo de présentation au public : “Si tu as des rêves ose les réaliser, car quoiqu’il advienne, le chemin sera édifiant”, a-t-elle clamé.

Après un autre passage sur la thématique d’Amélie Poulain, Herenui n’a malheureusement pas été retenue parmi les 15 dernières concurrentes.

Indira Ampiot, Miss Guadeloupe, couronnée

Les finalistes ont été départagées à 50/50 par les téléspectateurs et le jury en fin de soirée. Parmi les 5 dernières candidates en lice, Miss Martinique, Miss Guadeloupe, Miss Auvergne, Miss Franche-Comté, et Miss Nord-Pas-de-Calais.

  • 3e dauphine : Axelle René, Miss Martinique
  • 2e dauphine : Marion Navarro, Miss Franche-Comté
  • 1ere dauphine : Agathe Cauet, Miss Nord-Pas-de-Calais
  • Miss France 2023 : Indira Ampiot, Miss Guadeloupe