lundi 10 mai 2021
A VOIR

|

Covid : les variants inquiètent

Publié le

Si le nombre de cas de covid en Polynésie est au plus bas, la réouverture prochaine des frontières fait craindre un nouveau scénario pour le fenua. Selon le docteur Henri-Pierre Mallet de la Direction de la santé, d’autres clusters pourraient faire leur apparition. Malgré toutes les précautions prises par l’État et le Pays notamment en matière de vaccination, certains nouveaux variants inquiètent les scientifiques.

Publié le 18/04/2021 à 15:37 - Mise à jour le 18/04/2021 à 15:37
Lecture < 1 min.

Si le nombre de cas de covid en Polynésie est au plus bas, la réouverture prochaine des frontières fait craindre un nouveau scénario pour le fenua. Selon le docteur Henri-Pierre Mallet de la Direction de la santé, d’autres clusters pourraient faire leur apparition. Malgré toutes les précautions prises par l’État et le Pays notamment en matière de vaccination, certains nouveaux variants inquiètent les scientifiques.

Pas de certitude mais de la vigilance face aux nouveaux variants. A la plateforme covid, on reste sur ses gardes malgré le très faible taux de contamination actuel. En cause : la réouverture des frontières qui fait craindre l’apparition de variants… plus virulents. « Je ne parle pas tant du variant britannique qui lui semblerait faire un peu moins peur, si je puis dire », explique taote Henri-Pierre Mallet. « Mais les autres variants sud-africain et brésilien sont plus agressifs, on y est moins protégé par les infections antérieures ».

Des variants plus virulents… Mais alors à quoi sert la vaccination ? Est-elle efficace contre ces nouvelles souches du virus ? Les scientifiques semblent sceptiques mais se veulent rassurants.

« On se rend compte que ce virus s’adapte et donc est capable de contourner en partie, et en partie seulement, le vaccin ou l’immunité antérieure », continue taote Mallet. « Et donc on n’est peut-être pas protégé entièrement contre un variant, qu’on ait été infecté avant ou vacciné. Heureusement, on l’est quand même en partie donc c’est un phénomène de masse. Si la grande majorité de la population est protégée soit naturellement, soit par le vaccin, ça freinera de toute façon l’épidémie, quelle qu’elle soit ».

Seul bouclier contre l’apparition d’une nouvelle vague de contamination, la vaccination et les gestes barrières essentiels dans la lutte contre le virus. La plateforme covid surveille en permanence l’épidémie. Elle annonce renforcer sa vigilance dès la réouverture des frontières pour détecter au plus tôt la formation de potentiels nouveaux clusters.

infos coronavirus