vendredi 10 juillet 2020
A VOIR

|

Tour de France à la voile : Tahiti reste sur le podium au général

Publié le

Publié le 13/07/2017 à 9:01 - Mise à jour le 24/06/2019 à 15:57
Lecture 2 minutes

Dans des conditions nettement plus musclées que les précédentes étapes, les Tahitiens n’ont pas molli, vendredi 14 juillet, à Jullouville, 3e étape du Tour de France à la voile. Dans 20 nœuds de vent, l’organisation a demandé aux 29 concurrents de prendre un ris afin de sécuriser la flotte. Au total, ce sont cinq manches de qualification qui se sont courus au bord de la plage normande à quelques kilomètres du Mont Saint-Michel.

Dans la première manche, les Tahitiens montraient qu’ils étaient dans le jeu en terminant 2e après une course très bien gérée. Dans la manche 2, un problème de gennaker mal enroulé aurait pu être rédhibitoire dans ces phases de qualification très disputée – seuls les quatre premiers du groupe (14 bateaux dans chacun des deux poules) peuvent accéder à la Super Finale. La manche 3 fut compliquée après un départ manqué et une stratégie peu payante qui les plaçait en 6e position. Dans les deux dernières courses des qualifs, les aito devaient contrôler leur concurrents directs, ce qu’ils réussirent à faire en terminant 4e puis 7e dans les deux dernières manches.

« C’était une longue journée avec cinq manches de qualification en dents de scie. On commence par une belle manche de 2e, ensuite on enchaine avec du bien et du moins bien mais on se qualifie en Finale. Ensuite il a fallu tout donner. On prend un mauvais départ en partant 6e. On remonte bateau après bateau pour finir 4e juste derrière FDJ, notre concurrent direct qui du coup repasse juste devant nous. Ce Tour va être une belle bataille jusqu’à Nice, » explique Teva Plichart, skipper. 
 

Heureux d’être qualifiés pour leur 2e Super Finale de ce 40e Tour de France à la voile, Teva Plichart, Pierre « Petero » Pennec et Manutea Mahai savaient qu’il fallait attaquer coûte que coûte pour se placer dans le paquet de tête. C’est ce qu’ils ont fait, peut-être un peu trop même. Très en avance sur la ligne, ils devaient rapidement rebrousser chemin pour ne pas être pénalisés. Parti à la 6e place, le bateau avait deux tours de parcours pour espérer se refaire. Sur ce plan d’eau ouvert aux puissantes marées normandes, les Tahitiens rattrapaient deux concurrents pour accrocher la 4e place de cette Super Finale à Jullouville. Un beau feu d’artifice pour ce 14 juillet.

Au terme de cette 3e étape, les Tahitiens n’ont cédé qu’un petit point à Fondation FDJ de Damien Seguin pour se classer 3e au classement général provisoire. L’équipe polynésienne continue son chemin en direction d’Arzon-Port du Crouesty en Bretagne, où se déroulera la 4e étape du Tour (15-16 juillet) qui est loin d’être terminé.

Rédaction web avec communiqué

infos coronavirus

Sur les traces de l’empreinte carbone

L’empreinte carbone, on en parle beaucoup, mais de quoi s’agit-il exactement ? Un Polynésien émet en moyenne 3,8 tonnes de CO2 par an. Une empreinte en dessous de la moyenne nationale, mais qui ne vise pour l’instant que nos émissions directes. C’est-à-dire, sans tenir compte de l’acheminement des énergies fossiles. Or, loin de tout, la Polynésie affiche une très forte consommation d’hydrocarbures, notamment pour le transport terrestre, principal émetteur de gaz à effet de serre.

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

Un centre aquatique à Papeete en projet

Dans le cadre de la candidature de la Polynésie française à l’organisation des Jeux du Pacifique 2027, il est envisagé la construction d’un Centre aquatique de la Polynésie française, sur un terrain à Papeete où se situe l’actuel complexe sportif de l’AS Aorai, qui appartiennent à la Mission catholique de Tahiti.

Saga 2020, c’est parti !

La 28ème édition de la Saga a débuté aujourd’hui. Grâce au soutien des fidèles partenaires, du ministère des Sports, du contrat de ville et de la mairie de Teva i Uta, et malgré la crise du Covid-19, la Saga se tient bien cette année mais sous la forme de deux CLSH (centres de loisirs sans hébergement).

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV