A VOIR

|

La Polynésie, étape des mondiaux 2023 de beach volley ?

Publié le

Une étape des championnats du monde de beach volley en Polynésie ? C’est l’objet de discussions entre les fédérations locale et internationale. Ce serait la deuxième fois que la Polynésie accueillerait une telle compétition dans cette discipline. La première, c’était il y a 18 ans… et To’ata avait fait le plein de spectateurs. Objectif pour la fédération : parvenir à mettre sur pied une sélection locale suffisamment performante pour y participer.

Publié le 25/10/2022 à 17:20 - Mise à jour le 25/10/2022 à 17:25
Lecture < 1 min.

Une étape des championnats du monde de beach volley en Polynésie ? C’est l’objet de discussions entre les fédérations locale et internationale. Ce serait la deuxième fois que la Polynésie accueillerait une telle compétition dans cette discipline. La première, c’était il y a 18 ans… et To’ata avait fait le plein de spectateurs. Objectif pour la fédération : parvenir à mettre sur pied une sélection locale suffisamment performante pour y participer.

Ils multiplient les entraînements. Les joueurs de beach volley se préparent à accueillir une compétition internationale : les championnats du monde. L’une des étapes pourrait se dérouler à Pirae, dans 6 mois. “Apparemment ça a été accepté par la FIVB qui est l’organisateur de cet événement. Ça se passera chez nous, ici et dans la commune de Pirae sur le terrain de beach soccer de Aorai Tini Hau. Aujourd’hui on nous dit de mettre en place la préparation“, annonce Anne Faio, responsable de la commission beach volley au sein de la fédération

La Polynésie serait le seul Pays hôte du Pacifique Sud avec les Vanuatu. “On a eu un premier contact avec Abel Temarii, premier maire adjoint de la commune donc qui soutient l’événement mais pour l’instant, ils nous ont dit qu’il y a 12 pays qui se déplacent. Et que des champions. Ce ne sont que les champions de chaque pays.”

Depuis quelques semaines, des présélections ont débuté en vue des jeux du Pacifique. Mais la fédération espère être prête pour intégrer la fédération internationale et jouer à domicile, lors du championnat, en avril. “La présélection est composée de joueurs que nous connaissons déjà, notamment les anciens joueurs des dernières sélections, révèle Ramatarii Temarii, entraîneure des sélections de beach volley. Nous avons fait une première étape le mois dernier et nous avons vu d’autres pépites qu’on peut présélectionner. Ces joueurs jouent déjà en salle donc il faudra jongler entre leurs championnats en salle et les entrainements de beach à hauteur pour l’instant de une séance par semaine.”

En 2004, Tahiti avait déjà été l’une des étapes du championnat. Un événement qui avait suscité un fort engouement parmi la population.