vendredi 23 août 2019
A VOIR

|

La MacFarlane Race, une course de va’a pas comme les autres à Waikiki

Publié le

Chaque année à Hawaii, une course de va’a pas comme les autres a lieu dans la baie de Waikiki. La MacFarlane Race est une course de vitesse qui se fait dans le surf. Elle est organisée par le club Outrigger, dans lequel évoluent deux jeunes du fenua.

Publié le 11/07/2019 à 11:49 - Mise à jour le 05/08/2019 à 9:21
Lecture 1 min.

Chaque année à Hawaii, une course de va’a pas comme les autres a lieu dans la baie de Waikiki. La MacFarlane Race est une course de vitesse qui se fait dans le surf. Elle est organisée par le club Outrigger, dans lequel évoluent deux jeunes du fenua.

En plein milieu de la saison de surf, la houle du sud ne fait pas de quartier à Waikiki. Des conditions idéales pour la MacFarlane Race, une course de vitesse inscrite dans le calendrier des compétitions de sprint de Oahu.

Mais il n’est pas rare de voir des pirogues et des balanciers endommagés. Surtout “quand il y a de grosses vagues comme en ce moment, confie Tuarongo Cowan. C’est très technique et si tu as une collision, tu peux te faire mal.”

Tuarongo Cowan et Heinere Itchner. (crédit photo : Tahiti Nui Télévision)

Avec Heinere Itchner, ces deux rameurs tahitiens font partie du club Outrigger, qui organise cette course particulière chaque année depuis 1943. Ces deux barreurs hors pair y apportent leur savoir-faire.

Depuis plus d’un an, Tuarongo entraîne les juniors d’Outrigger. Et pour cette course, uniquement les peperu expérimentés ont le droit de barrer.

Contrairement aux autres courses, à la MacFarlane, les équipages les plus puissants ne sont pas forcément les meilleurs. Et “c’est ce qui rend cette course intéressante, explique Walter Guild, le coordinateur de l’événement. Tu peux être à l’arrière et prendre une vague pour rattraper les premiers. La difficulté est de savoir barrer dans l’écume des vagues. Les pirogues peuvent virer à tout moment, il faut faire attention aux collisions.”

Et comme si les vagues ne suffisaient pas, les équipages doivent parfois aussi faire attention aux baigneurs imprudents…

Laissez un commentaire

épidémie de dengue