mercredi 25 novembre 2020
A VOIR

|

Du 3 contre 3 pour donner un nouvel élan au basket-ball polynésien

Publié le

Ils étaient nombreux aujourd’hui à participer au tournoi Tahiti Nui 3 contre 3 place Vaiete. À la mi-journée, 60 équipes se sont inscrites. Organisé par la fédération tahitienne, l’événement est une manière de donner un nouvel élan au basket-ball polynésien.

Publié le 08/08/2020 à 15:12 - Mise à jour le 08/08/2020 à 15:12
Lecture 2 minutes

Ils étaient nombreux aujourd’hui à participer au tournoi Tahiti Nui 3 contre 3 place Vaiete. À la mi-journée, 60 équipes se sont inscrites. Organisé par la fédération tahitienne, l’événement est une manière de donner un nouvel élan au basket-ball polynésien.

Le basket-ball 3 contre 3 est certainement la formule la plus en vogue auprès de la nouvelle génération. Il ne nécessite que peu de moyens et de joueurs et se joue sur une moitié de terrain. Pour l’événement Tahiti Nui 3X3 ce samedi, 7 terrains ont été aménagés place Vaiete dont celui-ci qui accueillera les phases finales. Chaque équipe est venue sa tenue, bien souvent aux couleurs de la commune. Quentin est à la tête des U18 de Punaruu : « On s’est préparés, on s’est beaucoup entraînés. On a fait beaucoup de 3 contre 3 aux entraînements au club donc je pense qu’on peut rivaliser et on va essayer de jouer le mieux possible. »

À côté d’eux, une formation que personne n’attendait aujourd’hui : de jeunes lycéens de Hao venus défendre leur île et tester leur niveau. Mais ce tournoi est surtout l’occasion pour eux, d’établir des contacts avec un grand club qu’ils souhaitent intégrer : Aorai.

Les filles ne sont pas en reste. Aidées de leur cousin, les « Couz » de Pirae, ont promis une belle résistance aux adversaires.

Le Tahiti Nui 3 contre 3 est ouvert à toutes les catégories, des U11 aux vétérans…

Le tournoi Tahiti Nui 3 contre 3 marque le début d’une série de rencontres à Tahiti. Il se déroulera également dans les îles avec à la clef, un ticket pour les grandes finales place To’ata pour les meilleures formations.

La fédération tahitienne entend faire du playground 3 contre 3, désormais reconnue comme discipline olympique, un outil de cohésion sociale permettant également de détecter de nouveaux talents du basket-ball polynésien.

infos coronavirus

Covid-19 : quand la crise profite aux coursiers

La crise de la Covid-19 ne fait pas que des malheureux. A contrario du secteur du tourisme ou de la restauration, l’activité de coursier tire son épingle du jeu. Avec le confinement et la propagation du virus, les sociétés de livraison sont plébiscitées par les Polynésiens, en particulier ceux des archipels en cette période des fêtes de fin d’année.