lundi 21 octobre 2019
A VOIR

|

Derniere manoeuvre pour le SMA

Publié le

Publié le 04/01/2017 à 14:24 - Mise à jour le 24/06/2019 à 15:59
Lecture 2 minutes

Ils ont préparé cette opération depuis plusieurs jours. Pour rapatrier le monocoque SMA en métropole, le mât de 27 mètres de hauteur et de 350 kilos doit être enlevé à l’aide d’une grue.  Et le bateau soulevé, pour retirer la quille de 4 tonnes.

Sur le quai, tout est orchestré pour éviter la casse. Les sangles et les cables sont solidement attachés à des parties spécifiques du bateau. Le skipper et son équipe connaissent les procédures par cœur et n’ont pas le droit à l’erreur.

“La première étape consiste à démonter le mat et le mettre sur des supports “ explique Paul Meilhat, poursuivant, “La deuxième étape, c’est soulever le bateau afin de pouvoir démonter la quille, et enfin poser le bateau sur des bers (Ndlr: support en bois). Après, on sangle l’ensemble de façon à déposer l’ensemble sur le cargo, le 10 janvier.”

Une opération qui nécessite énormément de concentration, même si ce type de manœuvre  -le démontage du bateau- s’effectue environ deux ou trois fois par an pour la maintenance. Ce qui change dans cette opération, c’est qu’elle signe la fin de l’aventure Vendée Globe pour Paul Meilhat.

“Ce qui est difficile, outre la fin de la Vendée Globe pour moi, c’est de quitter Tahiti. On a eu une solidarité des gens qui nous ont aidé à construire nos bers, qui nous ont prêté des outils, apporter de la logistique. Depuis que l’on est arrivé, c’est génial. On n’aurait jamais pu faire cela tout seul. Les gens sont vraiment très gentils”.

Marcus Hutchinson est directeur du programme SMA course au large, pour lui les manœuvres de ce matin sont très délicates, surtout pour des personnes qui n’ont pas l’habitude d’y procéder. “C’est toujours un peu stressant pour nous, mais c’est comme pas mal de choses dans la vie, c’est une question de préparation.”

Et de la préparation, il y en a eu. “On a fait pas mal de réunions, construit des bers, on a passé deux jours à monter tout cela et imaginer tout le processus. On a fini très tard hier soir, et on a attaqué les manœuvres à  cinq heures ce matin”.

Entre le grutier et le coordinateur des manœuvres, tout se fait dans la confiance. La quille qui pèse quatre tonnes et demi est soulevée  dans les airs, puis déposée délicatement sur le quai.

Ne reste plus qu’à protéger le mât, la quille et la coque qui seront placés dans les cales du cargo MV AS Carelia qui quittera Papeete le10 janvier pour rallier Le Havre en France, dont les côtes seront en vue le 17 mars. Un périple inédit pour le SMA qui le vivra en tant que passager.

Rédaction Web avec Thomas Chabrol

Dossier de la semaine : les Evasan, pour qui ? Quand ? Comment ?

De par son éclatement géographique, la Polynésie se confronte à des difficultés lors de certaines évacuations sanitaires inter-îles. Comment une Evasan est-elle déclenchée ? Qui le décide ? Quels sont les moyens à disposition ? Éléments de réponds dans notre dossier de la semaine.

La filière crevette veut faire décoller sa production

Dans le cadre de la fête de la science, l'Ifremer organise sa journée porte ouverte samedi à Vairao de 8h30 à 15 heures. Maintenant que l'institut a cédé ses droits sur la souche de la crevette bleue au pays, la filière en plein développement, ambitionne de doubler, voire de tripler sa production, face à une demande en hausse.

Quelles actions pour prévenir l’illettrisme en Polynésie ?

Facteur de décrochage scolaire, l’illettrisme fait l’objet d’une attention particulière des pouvoirs publics. Boîte à livre, ateliers lectures, ou remise à niveau : quelles actions sont déployées pour prévenir ce handicap ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

vidéos populaires

18ème salon des îles Australes du 21 octobre au...

La 18ème édition du salon des îles Australes ouvre ses portes lundi 21 octobre à l’Assemblée. Sur le thème de la "valorisation des merveilles de l’artisanat en mer et sur terre", plus de 70 exposants de l’archipel ont fait le déplacement. Ramona Tevaeara’i, présidente du comité organisateur, était l’invitée de notre journal :

Nucléaire : “Il faut que tous nos enfants connaissent...

Sept mois après la disparition de Roland Oldham, Moruroa e Tatou a un nouveau président. Hirohiti Tefaarere a tenu jeudi matin sa première réunion de travail avec les membres de son bureau. Aujourd’hui retraité de l’assemblée, Hirohiti Tefaarere est bien connu pour avoir milité aux côtés des partis indépendantistes tels que le Here Ai’a, Te Nunaa ia Ora, Ea Api avec John Teariki et enfin le Ia Mana te Nunaa. Il a aussi présidé plusieurs clubs sportifs. Cet ancien syndicaliste a été à l’origine des principales réformes sociales du pays. Membre fondateur de Moruroa e Tatou, Hirohiti Tefaarere a créé en 1988 le comité pour la paix Te Rai Hau et en 1987 la Ligue des droits de l’Homme et du citoyen. Son prochain combat : l’enseignement de l’histoire du nucléaire à l’école et faire reconnaître le 2 juillet comme jour férié.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV

X