Ariitea Putoa s’offre une deuxième ceinture au Challenge Maco Nena

Publié le

Ça a cogné fort vendredi soir du côté de la salle de Fautaua pour les finales de la 10e édition du Challenge Maco Nena. 13 combats étaient à l’affiche dont 3 opposaient des Tahitiens à des Australiens. Et la grande finale chez les super-lourds a vu le duel entre Ariitea Putoa et Yoan Vairaa.

Publié le 01/06/2024 à 16:46 - Mise à jour le 03/06/2024 à 11:17

Ça a cogné fort vendredi soir du côté de la salle de Fautaua pour les finales de la 10e édition du Challenge Maco Nena. 13 combats étaient à l’affiche dont 3 opposaient des Tahitiens à des Australiens. Et la grande finale chez les super-lourds a vu le duel entre Ariitea Putoa et Yoan Vairaa.

Ariitea Putoa face à Yoann Vairaa. L’expérience face à la jeunesse. Après un premier round équilibré, le boxeur de Mahina prend l’ascendant sur le sociétaire de Tefana dans la deuxième reprise. Les coups pleuvent et Yoan Vairaa est compté deux fois.


Ariitea Putoa continue sur sa lancée dans la dernière reprise. Ses enchainements font mal, mais Yoan Vairaa résiste. Le boxeur de 19 ans est de nouveau compté. Au bout des trois rounds, Ariitea Putoa est logiquement déclaré vainqueur. Un retour réussi pour le champion de France amateur qui décroche une deuxième ceinture en super lourd au Challenge Maco Nena : « Je tiens à féliciter quand même mon adversaire, il a donné tout ce qu’il avait. (…) J’ai essayé de retrouver mes automatiques par rapport à mes combats d’avant. La technique de ce soir était plus décontractée, en arrière, les retraits… J’ai adoré, c’est une bonne préparation pour les Oceania en fin d’année ».

De son côté, Yoan Vairaa s’incline encore une fois en finale. Une nouvelle leçon à retenir pour le jeune boxeur : « C’est une leçon de perdre, ça permet d’apprendre et apprendre encore. C’est en affrontant des champions qu’on devient champions. Il ne faut pas oublier qu’il faut rester fier dans la défaite et humble dans la victoire. Il ne faut jamais désespérer ».

Avant cette finale chez les super lourds, trois boxeurs tahitiens étaient opposés à des Australiens. Le combat entre Ramana Maono et Ricky Sandral est explosif. Dans la dernière reprise, le Tahitien accélère et met à mal son adversaire. Pas suffisant pour arracher la victoire. Le combat se termine sur un match nul.

Dans les deux autres confrontations, Silvio Cicero s’incline face à Jack Henson. Et Miti Ihorai Brotherson est dominé par Oliver Parker. Comme promis par les organisateurs de l’événement, le niveau était relevé. « Pour cette deuxième édition, on a pris que des champions d’Australie etc., c’est pour ça que nos jeunes progressent rapidement. (…) Il y avait la jeunesse contre l’expérience. Nos Tahitiens ont été au niveau. Comme disait mon père, le Tahitien peut être champion du monde avec de la persévérance et du sérieux » indique Pierre Nena, organisateur du Challenge Maco Nena.

Retrouvez les combats du Challenge Maco Nena sur la page Facebook de TNTV

Dernières news

Activer le son Couper le son