Possible grève à l’hôpital d’Uturoa : les futures mamans inquiètent

Publié le

L'annonce du dépôt d'un préavis de grève par le syndicat du personnel soignant des îles Sous-le-Vent à Raiatea suscite des inquiétudes parmi les futures mamans. Hébergées dans des centres sur l'île en attendant d'accoucher à l'hôpital d'Uturoa, certaines redoutent les répercussions potentielles de cette grève sur les soins médicaux.

Publié le 05/07/2024 à 13:31 - Mise à jour le 11/07/2024 à 14:14

L'annonce du dépôt d'un préavis de grève par le syndicat du personnel soignant des îles Sous-le-Vent à Raiatea suscite des inquiétudes parmi les futures mamans. Hébergées dans des centres sur l'île en attendant d'accoucher à l'hôpital d'Uturoa, certaines redoutent les répercussions potentielles de cette grève sur les soins médicaux.

Situé à proximité de l’hôpital d’Uturoa, le centre d’hébergement Rosa accueille régulièrement jusqu’à huit pensionnaires, principalement des femmes enceintes des îles Sous-le-Vent venues accoucher à l’hôpital d’Uturoa. « Elles peuvent rester une semaine, deux semaines, un mois si nécessaire, explique Rosa Tuheiava, gérante. La CPS prend en charge toute la durée de l’hébergement. Les mamans viennent de toutes les iles Sous-le-Vent, de Huahine, à Maupiti.

Via les médias, ces femmes futures mamans ont appris qu’une grève imminente se préparait à l’hôpital. Elles s’inquiètent des conséquences de la réduction du personnel médical et de l’accès limité aux infrastructures hospitalières.

Lire aussi : « Au bout du rouleau », les praticiens de l’hôpital de Uturoa se préparent à la grève

« Si la date prévue est pour bientôt et qu’il n’y a pas de médecin, ça va être compliqué, commente Vaihere Marii, habitante de Tahaa (…) À partir d’un certain mois, on ne peut pas prendre l’avion. Et d’un point de vue financier, ça va être compliqué (…) Franchement, je suis inquiète. Il faudrait que le gouvernement trouve une solution; ce serait plus raisonnable pour nous. »

Vulnérables loin de leur domicile, elles craignent pour leur sécurité et celui de leur enfant à venir.

Jeudi après-midi, le syndicat du personnel soignant des îles Sous-le-Vent (CSTP-FO) était sollicité par la direction de la Santé. En attendant une issue favorable, le personnel médical continuera d’assurer les soins nécessaires, garantissant ainsi la sécurité et le bien-être des futures mamans et de leurs bébés.

Dernières news