mercredi 10 août 2022
A VOIR

|

Vers un accord aérien entre la Polynésie et les Îles Cook

Publié le

Le conseil des ministres a approuvé un projet d’arrêté autorisant le Président de la Polynésie française à engager des négociations avec le gouvernement des Îles Cook aux fins de la conclusion d’un accord aérien entre la Polynésie et les Îles Cook.

Publié le 27/06/2022 à 18:01 - Mise à jour le 27/06/2022 à 18:02
Lecture 2 minutes

Le conseil des ministres a approuvé un projet d’arrêté autorisant le Président de la Polynésie française à engager des négociations avec le gouvernement des Îles Cook aux fins de la conclusion d’un accord aérien entre la Polynésie et les Îles Cook.

En date du 31 mai 2022, une autorisation extra-bilatérale entre la Polynésie française et les Îles Cook ainsi qu’un Memorandum d’entente entre la compagnie Air Tahiti Nui et Air Rarotonga ont été signés afin de permettre à la compagnie Air Rarotonga de relancer la desserte entre Tahiti et Rarotonga et pour la compagnie Air Tahiti Nui de pouvoir apposer son code sur les vols de la compagnie rarotongienne.

L’approbation de cet arrêté ouvre la possibilité pour la Polynésie d’engager des discussions aéronautiques avec les autorités des Îles Cook afin de s’entendre sur les dispositions d’un accord bilatéral de transport aérien entre la République française et les Îles Cook qui permettra de poser un cadre juridique solide dans la desserte aérienne des deux territoires.

Le développement de la desserte aérienne régionale est un sujet récurrent au sein des instances océaniennes. La dernière en date est celle de la réunion régionale des ministres de l’aviation qui s’est tenue le 22 juin dernier. A cette occasion les pays du Pacifique ont rappelé l’intérêt d’améliorer la connectivité aérienne entre nos territoires.

Par ailleurs, la Polynésie a souvent été sollicité sur le sujet. Sa position géographique ainsi que ses infrastructures aéroportuaires et portuaires, en fait un hub idéal notamment pour accéder aux marchés occidentaux en développant un tourisme de circuit avec les appareils appropriés. Au-delà du transport de passagers c’est également une opportunité pour le transport de marchandises, comme démontré par l’attribution du marché de transport de marchandises attribué à Air Tahiti Nui par le gouvernement néo-zélandais dans le cadre du MIAC (Maintaining international Air Connectivity).

Enfin, le Président du Pays a exprimé à plusieurs occasions son souhait de reprise d’une « route du corail ».  Cette stratégie participe au rayonnement de la Polynésie française et de la France dans la région, notamment en développant des accords avec des partenaires clés du Pacifique.

Le flux de passager entre Tahiti et Rarotonga est en légère augmentation entre 2017 et 2019 puisque Air Tahiti a transporté 3572 passagers en 2017, 3692 en 2018 et 4003 en 2019. Cette desserte a été effectuée sur la base d’une autorisation extra-bilatérale au moyen d’aéronef de type ATR 42-600 d’une capacité de 48 sièges offerts et d’ATR 72-600 d’une capacité de 70 sièges offerts.

infos coronavirus