jeudi 13 août 2020
A VOIR

|

Un premier séminaire sur le cocotier du 4 au 8 novembre

Publié le

Du 4 au 8 novembre prochains, la Polynésie française accueillera le premier séminaire dédié au cocotier organisé par le Projet régional océanien des territoires pour la gestion durable des écosystèmes (PROTEGE) mis en œuvre par la Communauté du Pacifique et financé par l’Union Européenne.

Publié le 23/10/2019 à 15:37 - Mise à jour le 23/10/2019 à 16:07
Lecture < 1 min.

Du 4 au 8 novembre prochains, la Polynésie française accueillera le premier séminaire dédié au cocotier organisé par le Projet régional océanien des territoires pour la gestion durable des écosystèmes (PROTEGE) mis en œuvre par la Communauté du Pacifique et financé par l’Union Européenne.

Ce séminaire qui réunira les représentants de la Nouvelle-Calédonie, de la Polynésie française et de Wallis-et-Futuna, débutera par la présentation d’éléments d’état des lieux de la filière cocotier et de ses enjeux.

Des ateliers de travail seront ensuite organisés afin de proposer des recommandations et de déterminer les actions qui verront le jour dans le cadre du projet PROTEGE pour les 3 années à venir.

Enfin, ce séminaire sera l’occasion de valoriser l’expertise développée par la Polynésie française en termes de production et la valorisation des produits issus de ses cocoteraies, grâce à l’organisation de visites de terrain auprès d’acteurs de la filière.

Les autres sujets dans le compte-rendu du Conseil des ministres :
Fonds intercommunal de péréquation : avis favorable du Gouvernement sur le projet de décret fixant pour les années 2017 et 2019 la quote-part des ressources du budget de la Polynésie française
Trois projets d’investissement d’entreprises soutenus par le Pays
Maintien des prix des hydrocarbures au 1er novembre
Modification de la formule de calcul de prix des médicaments remboursables
Approbation des programmes des vols internationaux et de cabotage de la saison IATA Hiver 2019-2020
Création de l’agence d’aménagement et de développement durable des territoires de la Polynésie française
Aide à l’équipement en radiocommunication en faveur des pêcheurs professionnels
Cinquième édition du Forum des formations et métiers du tourisme
Soutien à la CCISM pour la deuxième édition du « Passeport tourisme »
Soutien à la course de voiliers trans-pacifique de Los Angeles à Tahiti
Subvention au comité du tourisme de Taiarapu-Ouest
Soutien aux associations oeuvrant dans le domaine de la culture et de l’environnement
Elaboration d’un schéma de promotion et de cohésion sociale
Revalorisation progressive du taux de l’allocation aux adultes handicapés (AAH)
Soutien aux associations oeuvrant dans le domaine de la santé
Soutien à la Fédération polynésienne de rugby

infos coronavirus

Sur les traces de l’empreinte carbone

L’empreinte carbone, on en parle beaucoup, mais de quoi s’agit-il exactement ? Un Polynésien émet en moyenne 3,8 tonnes de CO2 par an. Une empreinte en dessous de la moyenne nationale, mais qui ne vise pour l’instant que nos émissions directes. C’est-à-dire, sans tenir compte de l’acheminement des énergies fossiles. Or, loin de tout, la Polynésie affiche une très forte consommation d’hydrocarbures, notamment pour le transport terrestre, principal émetteur de gaz à effet de serre.

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

Fermeture des boîtes de nuit : « un coup de...

Nouveau coup dur pour les propriétaires des discothèques de Papeete. Avec la recrudescence du nombre de cas de Covid-19, les autorités du Pays et de l’État ont annoncé la fermeture des boîtes de nuit du 12 au 25 août inclus. Ces espaces clos sont considérés comme propices au non-respect de la distanciation sociale et donc à une forte propagation du virus. Une décision injuste selon le syndicat des bars et dancings.

Covid 19 : Quatre cas suspects à Fakarava

C'est une surprise pour les autorités de l'atoll : quatre suspicions de cas ont été identifiées à Fakarava. Le premier adjoint...

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV