jeudi 22 avril 2021
A VOIR

|

Un créateur polynésien à la Fashion Week de Londres

Publié le

Il sera le premier à représenter la Polynésie à la Fashion Week de Londres. Manuarii Teauroa n'a pas encore son diplôme en poche, qu'il a déjà attiré l'attention des professionnels de la mode.

Publié le 02/10/2020 à 15:02 - Mise à jour le 02/10/2020 à 16:06
Lecture 3 minutes

Il sera le premier à représenter la Polynésie à la Fashion Week de Londres. Manuarii Teauroa n'a pas encore son diplôme en poche, qu'il a déjà attiré l'attention des professionnels de la mode.

Nous nous étions intéressés à lui il y a quelques années : Manuarii Teauroa s’apprêtait à partir pour la métropole afin de se former au métier de ses rêves, dans l’univers de la mode. Déjà vainqueur d’un concours local, il était aussi à l’origine de robes végétales de plusieurs candidates à des concours de Miss du fenua.

En métropole, Manuarii a réussi à intégrer l’École supérieure des arts et techniques de la mode (Esmod) de Paris, un établissement privé. Il a eu l’occasion de travailler avec plusieurs maisons de mode notamment pour la Fashion Week de Paris.

Lire aussi : Manuarii Teauroa, un passionné de mode à la conquête de l’étranger

Et alors qu’il se prépare à recevoir son diplôme, le jeune homme a été contacté pour participer à la Fashion Week de Londres en 2021, en son nom. « J’ai été repéré par l’organisation de la London Pacific Fashion en 2017 avec une de mes tenues végétales présentée à Miss Punaauia, raconte Manuarii. Ils ne m’ont pas contacté mais me suivaient depuis tout ce temps sur les réseaux sociaux. Ils voulaient me voir mûrir encore plus et voir jusqu’où ma créativité allait se développer. Ma collection de fin d’année d’étude à ESMOD a confirmé leur décision (…)

« Tahiti n’a jamais été représentée’ (…) Les projecteurs seront sur le fenua »

Manuarii Teauroa

Ils m’ont contacté et m’ont invité à faire partie de la catégorie Designer Emergent (sortant d’une école de design). Je ressens une immense fierté car l’évènement existe depuis plusieurs années et Tahiti n’a jamais été représentée (…) Pour la première fois de l’histoire de cet événement (comme ils le disent) les projecteurs seront sur le Fenua. »

Manuarii présentera un minimum de 8 tenues, « alliant la beauté polynésienne à l’élégance française » comme l’explique le jeune designer qui tient à garder son identité culturelle. « Nos matières végétales, et minérales sont tellement extraordinaires et uniques : le monde entier doit les admirer ! »

Et il ne compte pas s’arrêter à la Fashion Week de Londres : Manuarii a bien l’intention d’exceller dans le milieu de la mode et, pourquoi pas, devenir le « prochain Gaultier Polynésien.  J’ai énormément de projets en cours, en France, à Tahiti et puis à Londres bientôt. Vous pourrez me suivre sur les réseaux sociaux pour suivre mes aventures… »

infos coronavirus