jeudi 19 mai 2022
A VOIR

|

TVA sociale : pas de consensus à l’issue de la rencontre tripartite

Publié le

Syndicats et patrons ont de nouveau rencontré le président Edouard Fritch ce mardi pour parler de la Contribution pour la solidarité, surnommée, "TVA sociale". Trois heures de discussions n'auront pas permis de repousser l'échéance. La Contribution entrera bien en application le 1er avril. Certains syndicats ne comptent pas s'arrêter là et prévoient d'autres actions.

Publié le 29/03/2022 à 17:57 - Mise à jour le 29/03/2022 à 17:58
Lecture 2 minutes

Syndicats et patrons ont de nouveau rencontré le président Edouard Fritch ce mardi pour parler de la Contribution pour la solidarité, surnommée, "TVA sociale". Trois heures de discussions n'auront pas permis de repousser l'échéance. La Contribution entrera bien en application le 1er avril. Certains syndicats ne comptent pas s'arrêter là et prévoient d'autres actions.

“Le pire aujourd’hui c’est l’incertitude (…) sur ce qui va être mis en place. En tout cas, on est tous conscient qu’il y a un sujet urgent sur l’équilibre de la Protection sociale généralisée. (…) À partir du moment où on décide qu’il y a une réforme structurelle, il faut qu’on soit d’accord sur les bases de cette réforme. Et là, visiblement, on est en train de repartir dans des débats que je pensais avoir été levés ou traités par la fameuse task force et je me rends compte que non, on n’est pas complètement en phase ni avec le gouvernement, ni avec les syndicats”, lance le président du Medef Polynésie Frédéric Dock, sorti avant la fin de la rencontre.

Le consensus est en effet, loin d’être fait. Pour le secrétaire général de la CSTP/FO Patrick Galenon, il n’y a de toute façon, “jamais de consensus dans ce genre de réunions. Par contre ce que nous avons apprécié, c’est que le président prend ses responsabilités sur cette TVA et il nous a bien expliqué avec des tableaux adéquats, avec monsieur le ministre des Finances, que ces 1% feront en sorte que la CPS s’en sorte. (…) Il faut payer les retraites, il faut payer la maladie.”

Du côté de l’Unsa Fenua, Diana Yieng Kow, la secrétaire générale se dit “déçue, un peu en colère. Nous n’avons pas réussi à convaincre le président de surseoir sa loi. (…) On a essayé de nous éloigner du sujet (…) On a proposé de mettre une TVA déductible sur les services et non sur la consommation. On a fait plein de propositions qui ont été rejetées”.

La semaine dernière, la baisse du taux de 1.5 à 1% de la contribution a été votée à l’assemblée. Une baisse mais pas de report. La Contribution entrera bien en vigueur le premier avril. Le président a donné rendez-vous aux syndicats en mai. Mais Diana Yieng Kow compte agir avant cette date et promet de faire “grossir l’intersyndicale”.

infos coronavirus