lundi 10 mai 2021
A VOIR

|

Transfusion sanguine : le CTS prépare un texte spécifique à la Polynésie

Publié le

Publié le 25/02/2019 à 15:12 - Mise à jour le 25/02/2019 à 15:12
Lecture 2 minutes

En vidéo, l’interview du docteur Julien Broult, directeur du Centre de Transfusion sanguine

Alain donne régulièrement son sang par solidarité. Il est inscrit dans le fichier des donneurs du CTS. Aujourd’hui, c’est l’organisme qui se déplace à lui qui travaille à la gare maritime : « Je suis du groupe sanguin O+. Taote Broult me connait très bien. Il me convoque par SMS (…) Ça sert à sauver des vies. » 

Comme Alain, la plupart des donneurs présents ce mardi matin sont des employés du Port autonome… mais aussi de Tahiti Tourisme. L’organisme met en place deux fois par an des matinées de don du sang au sein de ses locaux : « on organise assez régulièrement des dons du sang dans nos locaux pour favoriser cette pratique. (…) On estime que donner son sang ça peut sauver des vies et que c’est à nous de montrer l’exemple. Je donne mon sang régulièrement autant que je peux le donner », explique Mélodie Minot, employée à Tahiti Tourisme. 

Depuis le début de l’année, le CTS reçoit environ 20 donneurs par jour, soit 600 dons de sang jusqu’à aujourd’hui. La mise en place de SMS pour contacter directement les donneurs réguliers fait donc ses preuves. Le centre est également en train de rédiger un nouveau texte de loi pour établir une réglementation spécifique à la Polynésie : « Nous sommes en train d’écrire les textes, la réglementation à proprement dite de la transfusion en Polynésie française, confie le docteur Julien Broult, directeur du CTS. La transfusion en métropole, c’est difficile de l’adapter aux spécificités locales. Nous allons donc mettre en place une réglementation polynésienne qui va nous permettre de transfuser dans d’excellentes conditions et de favoriser l’accès au sang à tous les Polynésiens dans toutes les îles. »

Le texte prévoit également la mise en place de la transfusion en isolement. Ce qui permettra de faire un don de sang en cas d’urgence vitale dans les îles très éloignées.

Rédaction web avec Sophie Guébel 

 

infos coronavirus