jeudi 22 octobre 2020
A VOIR

|

Tamahere : « Je voulais jeter une boule de neige sur mon papy »

Publié le

Tamahere a exaucé son rêve. Le garçon de 13 ans atteint d’une myopathie dégénérative est rentré de Nouvelle-Zélande. Début octobre, une chaîne de solidarité était lancée sur les réseaux sociaux pour aider sa famille à financer le voyage. Grace aux dons, il a pu découvrir le pays du long nuage blanc, et le blanc, il l’a même vu en touchant la neige pour la première fois.

Publié le 24/11/2019 à 19:29 - Mise à jour le 26/11/2019 à 9:50
Lecture 2 minutes

Tamahere a exaucé son rêve. Le garçon de 13 ans atteint d’une myopathie dégénérative est rentré de Nouvelle-Zélande. Début octobre, une chaîne de solidarité était lancée sur les réseaux sociaux pour aider sa famille à financer le voyage. Grace aux dons, il a pu découvrir le pays du long nuage blanc, et le blanc, il l’a même vu en touchant la neige pour la première fois.

Un voyage pour dépasser le handicap et réaliser un rêve. Tamahere Tihata est rentré la tête pleine de souvenirs. Du 9 au 19 novembre, le jeune garçon et sa famille, ainsi que des amis et deux infirmiers, sont partis à la découverte de la Nouvelle-Zélande avec un objectif : toucher la neige pour la première fois. Ce rêve a été exaucé dans la région de Taupo, au mont Ruapehu : « C’était glacial, j’ai eu des frissons. On pouvait même mettre du sirop dans la neige, tellement c’était bon ! J’ai rigolé, tout le monde a rigolé, parce que tout le monde était content de voir la neige ».

(Crédit photo : Tahiti Nui Télévision)

Au fil des kilomètres, les rencontres avec la communauté maori ont permis de créer de nouvelles amitiés et d’encourager Tamahere dans sa lutte contre la maladie. Cet élan de solidarité a ému jusqu’au pied des montagnes. Bravant le froid et les mauvaises conditions météorologiques, le garçon de 13 ans et ses proches n’ont jamais renoncé à atteindre leur objectif. « On a finalement pu l’amener à la neige jusqu’au sommet, malgré les intempéries. C’était périlleux. On a dit au technicien qu’on était là, et que d’arriver à ce sommet, c’était notre but et qu’on ne ferait pas marche arrière » explique Leidy, la maman de Tamahere.

> Voir aussi : Le rêve de Tamahere

Et cette persévérance a marqué les esprits. Pour que Tamahere vive ce moment unique et sente le froid du bout des doigts : « Le technicien de Ruapehu -que l’on remercie d’ailleurs- nous a dit : ‘voilà, ce petit mérite d’aller jusqu’au bout. Il a embarqué tout ce monde avec lui, juste pour lui. Alors je vais vous emmener au sommet' » poursuit la maman.

Entouré par ses proches, Tamahere a aujourd’hui trouvé la force de freiner la maladie et de penser encore à de nouveaux rêves…

infos coronavirus

Les programmes des vols internationaux d’octobre 2020 à mars 2021

Les compagnies aériennes internationales desservant la Polynésie française ont déposé, pour approbation, leurs programmes de vols pour la saison IATA Hiver 2020-2021, courant du 25 octobre 2020 au 27 mars 2021. Ces programmes de vols s’inscrivent dans le contexte de la pandémie mondiale de la Covid-19.

Covid-19 : quels protocoles sanitaires pour les infirmiers libéraux à Raiatea ?

Plusieurs corps de métiers sont directement exposés à la Covid-19. Parmi eux, les infirmiers libéraux. À Raiatea, ils sont cinq à exercer cette profession. Depuis le mois de mars, leurs visites à domicile sont soumises à un protocole très rigoureux, afin de les protéger, ainsi que leurs patients.