mercredi 28 septembre 2022
A VOIR

|

Communiqué

Tabac : l’augmentation de l’importation de produits inquiète les autorités

Publié le

COMMUNIQUE - Le Conseil des ministres a acté la communication du ministre de la Santé, relative aux propositions dans le cadre de la prévention du tabagisme en Polynésie française.

Publié le 09/03/2022 à 14:48 - Mise à jour le 09/03/2022 à 14:49
Lecture 2 minutes

COMMUNIQUE - Le Conseil des ministres a acté la communication du ministre de la Santé, relative aux propositions dans le cadre de la prévention du tabagisme en Polynésie française.

Ce dernier a ainsi informé le Conseil des ministres de son inquiétude face à l’augmentation importante de l’importation des produits du tabac selon les statistiques de l’Institut de la Statistique de la Polynésie française : plus de 130 % depuis 2015, accompagnée également d’une augmentation importante des produits de vapotage (cigarette électronique).

Ces données relatives à l’importation des produits du tabac corroborent les éléments suivants en terme d’augmentation de la consommation issues d’une étude de 2018 :

  • La prévalence du tabagisme est passée de 36,2 % à 41 % en 15 ans et concerne plus de 70 000 personnes sur le territoire ;
  • Parmi les 41 % de fumeur, 34,1 % fument quotidiennement. Cette prévalence a également fortement augmenté, voire doublé, ces 15 dernières années chez les jeunes polynésiens ;
  • Parmi les jeunes scolarisés entre 13 et 17 ans, ils sont plus de 25 % à avoir consommé du tabac au moins une fois au cours des 30 derniers jours.

Par communication du 26 juillet 2021, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) rappelait les principaux faits concernant le tabac au niveau international, notamment que « Le tabac tue jusqu’à la moitié de ceux qui en consomment » et « Le tabac fait plus de 8 millions de morts chaque année » dont « 1,2 million de décès » par année par tabagisme passif. L’OMS alerte également sur la consommation de tabac qui « est un facteur de risque majeur de maladies cardiovasculaires et respiratoires, de plus de 20 types ou sous-types de cancer différents et de nombreuses autres affections. ».

Par communication du 13 décembre 2021, l’OMS sensibilise également le grand public à l’impact du tabac sur l’environnement – culture, production, distribution et déchets. Ainsi chaque année, environ 3,5 millions d’hectares de terres sont détruits pour y cultiver du tabac. L’OMS appelle les Gouvernements et les responsables politiques à durcir la législation et préconise notamment « d’augmenter les taxes sur le tabac », « d’offrir une aide à ceux qui veulent renoncer au tabac », « de mettre en garde contre les méfaits du tabac ». L’OMS alerte également sur les cigarettes électroniques qui peuvent être particulièrement dangereuses quand elles sont utilisées par les enfants et les adolescents

infos coronavirus