samedi 26 septembre 2020
A VOIR

|

Revenge porn : comment s’en protéger ? Quelles peines encourues ?

Publié le

Le revenge porn, vengeance pornographique ou pornodivulgation est une pratique de plus en plus courante. Comment s'en protéger ? Que faire si on en est victime ? Quelles peines pour ceux qui diffusent ces contenus ? Eclairage dans la Web Zone :

Publié le 19/02/2020 à 9:35 - Mise à jour le 19/02/2020 à 11:09
Lecture 2 minutes

Le revenge porn, vengeance pornographique ou pornodivulgation est une pratique de plus en plus courante. Comment s'en protéger ? Que faire si on en est victime ? Quelles peines pour ceux qui diffusent ces contenus ? Eclairage dans la Web Zone :

La semaine dernière en métropole, le candidat macroniste Benjamin Griveaux s’est retiré de la courses aux municipales à Paris, après la diffusion de vidéos intimes. Avec l’essor d’internet et des réseaux sociaux, ce genre d’actes devient courant.

Et cela porte même un nom : le revenge porn, vengeance pornographique ou pornodivulgation en français. Il s’agit de contenu sexuellement explicite partagé en ligne sans le consentement de la ou des personnes apparaissant sur les images. Souvent, cette pratique a pour but de se venger, dans le cas d’une rupture par exemple.

Si l’affaire a fait grand bruit autour de Benjamin Griveaux, en métropole comme en Polynésie, ce sont les jeunes qui sont de plus en plus concernés. Et pour cause : l’utilisation d’Internet et de nos smartphones a pris une place importante dans nos quotidiens et dans toutes les relations y compris les relations de couple.

Comment s’en protéger ?

Pour se protéger de cette pratique :
– évitez d’envoyer des sextos, des vidéos et/ou images sexuellement explicites
– si vous décidez de partager de telles images de vous, veillez à ne pas être reconnaissables : pas de visage, tatouage, piercing ou autre signe reconnaissable…

Que faire lorsqu’on est victime ?

Si vous êtes victime de pornodivulgation :
– faites des captures d’écran pour garder une preuve
– signalez le contenu à la plateforme sur laquelle il a été publié
– bloquez la personne à l’origine de la divulgation des images
– confiez-vous à une personne de confiance, à un responsable si vous êtes mineur et/ou dans un cadre scolaire
– n’ayez pas peur ou honte de porter plainte auprès de la gendarmerie

Quelles peines pour ceux qui diffusent ?

Pour ceux qui diffusent du contenu de ce type sans le consentement des personnes concernées, c’est le Code pénal qui s’applique en métropole comme en Polynésie. Les peines encourues vont jusqu’à 2 ans de prison et 60 000 euros d’amende, soit environ 7 millions de Fcp selon l’article 226-2-1. Le seul fait de diffuser sans consentement suffit même si les images ont au départ été prises avec l’accord de la personne. Ces sanctions concernent aussi les propos à caractère sexuel.

infos coronavirus

Témoignage : elle raconte comment elle a vécu la covid-19

Heureusement, tous les malades de la Covid ne développent pas de forme grave, comme en témoigne Me Brigitte Gaultier. Cette avocate au barreau de Papeete vient juste de reprendre son activité après plusieurs jours d’arrêt contraints et forcés. La sexagénaire a en effet contracté le virus après un rendez-vous avec l’un de ses clients. Durant 5 jours, elle a ressenti courbatures et grande fatigue, mais n’a jamais craint pour sa vie.

Le Pays accorde un prêt de 9,6 milliards de Fcfp à la CPS

Le président de la Polynésie française, Edouard Fritch, et le directeur de la Caisse de Prévoyance Sociale (CPS) par intérim, Vincent Dupont, ont signé, vendredi, une convention relative au prêt de trésorerie de 9,6 milliards de Fcfp, accordé par le Pays au profit de la CPS.

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

Détournement de fonds à Moorea : 4 ans de...

90 millions de Fcfp de fonds publics : c’est l’estimation du détournement qu’aurait mis en place Mickael Vanaa, entre 2013 à 2016,...

Moorea : une reprise touristique plutôt timide, la clientèle locale...

Depuis le 15 juillet dernier, le pays a réouvert les vols internationaux. Une ouverture très attendue par les professionnels du touristique durement touchés par le confinement. Plus de deux mois plus tard à Moorea, force est de constater que la reprise demeure timide. Et c’est la venue sur l’île sœur de résidents d Tahiti qui sauve quelque peu les meubles.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV