A VOIR

|

Réparer les becs de lièvres : Opération sourire au CHPF du Taaone

Publié le

En mission au CHPF, le chirurgien Hervé Bénateau répare les becs de lièvres chez des enfants parfois très jeunes qui ont besoin d'un suivi important. Certains auront besoin de quatre ou cinq interventions pour retrouver un sourire et une voix.

Publié le 30/09/2022 à 18:30 - Mise à jour le 03/10/2022 à 9:32
Lecture 2 minutes

En mission au CHPF, le chirurgien Hervé Bénateau répare les becs de lièvres chez des enfants parfois très jeunes qui ont besoin d'un suivi important. Certains auront besoin de quatre ou cinq interventions pour retrouver un sourire et une voix.

Le professeur Hervé Bénateau, chirurgien maxillo-facial de Caen, est un spécialiste des fentes labio-palatines. Plus communément appelées « bec de lièvre », ces malformations qui concernent une personne sur 700 se corrigent par des opérations chirurgicales, parfois dès l’âge de trois mois. Ces fentes peuvent concerner les lèvres ou la zone du palais.

« Quand il y a une fente au niveau de la lèvre, il y a souvent une déformation du nez. Le principe d’une intervention sera alors de fermer la lèvre et de corriger le nez, d’emblée », explique le professeur. Mais, il existe également des fentes palatines, qui concerne le palais et le voile. Cette membrane musculaire à l’arrière du palais est importante pour la parole ou pour l’alimentation. Chez certains enfants, cette membrane se développe mal. Les techniques d’intervention chirurgicales peuvent varier, mais « le principe reste le même. Toutes les structures sont là, mais elles n’ont pas fusionné. On les remet telles qu’elles auraient dû être », poursuit Hervé Bénateau.

Le chirurgien réalise actuellement sa sixième mission au Fenua et vient appuyer de son expertise les équipes de chirurgie maxillo-faciale de l’hôpital. « Il y a des formes qui sont parfois plus difficiles et pour lesquelles je suis ravi d’avoir l’expertise du professeur”. “Il ne s’agit pas seulement de chirurgie”, ajoute-t-il, “mais aussi de l’encadrement au niveau des équipes, les infirmières, les orthophonistes, les orthodontistes”. Le professeur peut aussi assurer un suivi des enfants qu’il suit, pour certains, depuis leur naissance. Car parfois quatre à cinq opérations peuvent être nécessaires pour une reconstruction complète.

Les opérations des enfants sont des moments très délicats tant pour le tout petit que pour les parents. L’association « Les P’tits Aitos du fenua » œuvre pour l’accompagnement des enfants avant et après leur passage au bloc. Vous pouvez aider l’association en faisant un don. Pour se faire, rendez-vous sur la page Facebook « Les P’tits Aitos du fenua ».