mardi 11 mai 2021
A VOIR

|

Que faire lorsqu’on trouve un oiseau de mer échoué ?

Publié le

Publié le 05/09/2018 à 9:23 - Mise à jour le 05/09/2018 à 9:23
Lecture 2 minutes

Le vent ne semble pas faiblir. Depuis plusieurs jours, une grande partie de la Polynésie est en vigilance jaune. Danger pour les hommes, et pour les animaux : la météo a aussi des conséquences pour les oiseaux.

>>> Lire aussi : Un pétrel de Tahiti observé au-dessus de l’Atlantique

L’association Manu-SOP pour la protection des oiseaux de Polynésie, explique que de nombreux pétrels et puffins s’échouent sur Tahiti. Les pétrels pondent au sol, dans des terriers. Les petits naissent à terre.  « C’est la saison d’envol hors des terriers, il y a eu beaucoup de vent ces derniers jours et certaines lumières – trop fortes ou mal dirigées – les désorientent. »

Vous trouvez un oiseau et vous ne savez pas quoi faire ? L’association fait un rappel : 
– placez l’animal dans un carton
– à l’abri de la lumière, de la chaleur, des prédateurs
– évitez les manipulations
– ne le nourrissez pas
_ contactez l’association Manu-SOP (SOS pétrels : 87 222 799)

> Des espèces quasi-menacées

Selon Manu-SOP, le pétrel de Tahiti se reproduit à Tahiti, Moorea, aux îles Sous-le-Vent (Raiatea, Bora-Bora), aux Marquises (Ua Huka, Tahuata), aux Gambier (Mangareva), aux Australes (Raivavae) et peut-être aux îles Cook (Rarotonga). On le rencontre également en Nouvelle-Calédonie, à Fidji et aux Samoa américaines.
Il y a peu, un de ces oiseaux a été observé au-dessus de l’Atlantique.
L’espèce est classée « Quasi menacée » (NT) sur la liste rouge mondiale de l’UICN.

Le puffin du Pacifique se trouve partout en Polynésie. Il est résident dans les îles de la Société, aux Tuamotu, aux Marquises et aux Australes.  Il ne retourne sur terre que pour se reproduire. L’espèce est classée « Préoccupation mineure » (LC) sur la liste rouge de L’UICN mais « Quasi menacée » (NT) sur la liste rouge 2015 de l’UICN France et Polynésie française.

Rédaction web 

 

Plus d’infos sur les oiseaux du fenua en cliquant ICI

 

infos coronavirus